BEING BAD


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

L'épisode 1 est enfin lancé ! Rendez-vous ici pour jouer !

L'Acte 1 Animal Trials est enfin lancé ! Le procès de Batman peut commencer. Rendez-vous ici pour y participer !

Partagez | 
 

 [HOT] You'd be lost without me (ft. Joker)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [HOT] You'd be lost without me (ft. Joker)   Sam 8 Oct - 17:51




You'd be lost without me




Tenant la lettre entre ses mains, Lexy était assise sur son canapé, le visage fermé et les traits crispés. Cela n’allait pas. Cela n’allait vraiment pas. Elle avait fait tout ce qu’elle pouvait. Elle avait cherché, fouiné, hacké, mais elle s’était heurtée à un mur. Elle avait bien eu quelques pistes mais rien qui ne lui permette de trouver un responsable ou qui puisse expliquer cette lettre étrange. Choisir. Pourquoi elle ? Elle n’était personne. Juste une civile. Personne ne savait où habitait Ray donc le courrier était destiné à Lexy... ou à l’As de Trèfle. Elle était dans la merde. Clairement dans la merde. Il fallait qu’elle aille parler à Jay, elle n’avait pas le choix.

La situation était trop dangereuse et trop importante pour qu’elle se permette de le lui cacher, même si elle risquait sa vie sur ce coup-là. Un As de Trèfle dévoilé ne ferait jamais long feu, et elle ne pensait pas que leur récent rapprochement ne l’empêche de se débarrasser d’elle si elle devenait inutile. Elle se passa les mains pour la énième fois sur son visage. Elle ne pouvait pas attendre qu’il la contacte de lui-même. Avec le procès de Batman, elle se doutait qu’elle devait prendre une décision, et vite. Il fallait qu’elle le voit, qu’elle prenne contact avec lui... elle n’avait pas le choix. Et puis, mourir pour mourir, autant le faire en risquant tout.

C’est ainsi qu’elle passa les heures qui suivirent dans la salle de bain, se préparant à infiltrer l’Atout Pique. La stratégie était osée et elle n’était pas vraiment très sûre que Jay approuve mais honnêtement, elle se fichait bien des risques et des méthodes employées tant qu’elles étaient efficaces et qu’elle pouvait obtenir les résultats escomptés. En l’occurrence, infiltrer l’Atout Pique en prenant l’apparence du Joker et s’enfermer dans sa chambre jusqu’à ce qu’il revienne.

La transformation dura des heures. Il fallait changer la couleur de sa peau, masquer les tatouages, recouvrir les cicatrices et créer les siennes, se teindre les cheveux, mettre ses vêtements, trouver un moyen pour cacher sa poitrine, s’équiper en conséquence, recouvrir ses empreintes digitales et mettre les siennes, masquer son odeur et se recouvrir de la sienne, mettre des lentilles pour passer les scans rétiniens, se recouvrir les dents d’un appareil permettant de les recouvrir de métal, se maquiller le visage pour jouer sur les ombres et les lumières, utiliser de très discrètes prothèses pour changer légèrement la forme des oreilles et du nez... Tout y passa.

Il lui fallut ensuite une autre heure de méditation et de concentration pour assimiler l’identité de Jay. Elle le connaissait depuis cinq ans maintenant, elle l’avait vu (et surtout avait survécu) à toutes ses humeurs. Ce n’était pas si difficile, et cela faisait un moment que cette idée lui trottait dans la tête. Quand elle rouvrit les yeux, elle se sentait étrange. Le monde... n’avait pas le même sens, s’il en avait un tout court. Tout était chaos, dansant dans une spirale infernale, et une envie folle de le propager planta brusquement ses griffes dans son cœur. Un sourire étira ses lèvres et elle – non, il – se mit à rire d’un air dément. Il observa ses mains, fasciné par ce qu’il voyait. Il était lui... sans être lui. En étant... elle.

A ses côtés, Lancelot gémit et jappa sur lui. Ses dents se dévoilèrent par réflexe et un faible grondement s’échappa de sa gorge. Il n’aimait pas les animaux. Enfin, Lancelot était à Lexy et il ne le blesserait pas, mais fallait pas trop lui en demander non plus. « Lexy est pas là. Va voir ailleurs. » Après un dernier jappement, le chien quitta la pièce et alla se réfugier dans son panier, attendant sagement le retour de sa maitresse. S’étirant longuement, il réajusta son holster et vérifia que son couteau était correctement mis, avant de se mettre en route. Il grimaça en attrapa les cartes sur la table basse et, après avoir enfilé sa veste, disparut dans la nuit.

Il ne lui fallut pas longtemps pour rejoindre l’Atout Pique. Complètement dans la peau du Joker, elle n’avait plus conscience de ce qu’elle faisait. Elle ne s’était donné qu’un seul objectif : rejoindre sa chambre et attendre. Là-bas elle pourrait faire tomber le masque. En attendant, elle n’était qu’une marionnettiste laissant son pantin vivant danser sur la scène. Sa traversée du bâtiment se déroula sans accro. Ni reine, ni sbire, ni valet ne vint déranger sa marche alors que le clown souriait de toutes ses dents métalliques d’un air inquiétant. Le Joker déverrouilla la porte de sa chambre et s’engouffra à l’intérieur, s’assurant que la pièce était bien vide avant de la fermer derrière lui. Un dernier tour de clé et il était en sécurité.

Une fois certain que son objectif avait été atteint, le monde se mit à tourner devant lui. Par réflexe, il tenta de lutter contre ce changement violent mais il céda rapidement au chaos de son esprit et Lexy reprit le contrôle de son corps, secouant la tête. Tout allait bien. Son plan avait fonctionné, et même mieux que prévu. Hm. Il faudrait qu’elle teste cela de nouveau un jour, si elle sortait de cette entrevue en vie. Poussant un long soupir, elle vérifia que ses cheveux étaient parfaitement plaqués contre son crâne avant de se poser dans un coin de la pièce, attendant sagement le maître des lieux.


Dernière édition par Alexys Lewis le Ven 21 Oct - 17:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Joker
BLACKJACK
BLACKJACK
avatar

Age : 25

MessageSujet: Re: [HOT] You'd be lost without me (ft. Joker)   Mer 12 Oct - 16:32



Joke's on you, Joking Joker - Part 1


- I BELIEVE WHATEVER DOESN'T KILL YOU, SIMPLY MAKES YOU... STRANGER. -


Le procès de Batman. C'était l'événement de cette fin d'année. À un mois des cinq ans de sa chute, le Batman allait comparaître devant les quatre chefs de gangs : Le Joker, Le Pingouin, Double-Face et Bane. Une trêve avait été signée. Trois jours. le procès allait durer trois jours tout comme cette trêve. Mais chaque gang était à l'affût. Les espions des uns et des autres grouillaient sûrement dans Gotham. Le Joker, lui, s'en foutait. Il était parti en trombe dans sa Lamborghini à Arkham. Il rendit visite à Batman. Batsy comme il s'amusait à l'appeler.

Arkham. Salle d'interrogatoire.

Le justicier était là. Sa barbe avait poussé et recouvert la seule partie de son visage découverte par son masque. Il semblait avoir maigri. Le Joker s'installa en face du justicier et esquissa un sourire.

- Que me veux-tu, Joker ?

Le Joker rit aux éclats et croisa les bras. Il attendit de longues minutes, scrutant les moindres détails du costume de Batman. Il n'était plus aussi noir qu'à l'époque où ils combattaient l'un contre l'autre. Il se rapprocha alors de la table et plongea son regard bleu azur dans le regard éteint de son némésis.

Te souviens-tu de notre première rencontre, Batsy ? Te souviens-tu de ce jour où tu as brisé ma vie ?

Le Batman se mit alors à rire. Le Joker en fut étonné. Il se leva et mit une droite au justicier qui bascula à terre, toujours en riant. Le Joker se rua sur lui et le rua de coups. Il s'acharnait sur lui. Il le frappait, le frappait encore et encore. Le sang giclait. Il sentit le nez se casser, la mâchoire se briser. Il criait tandis que le Batman semblait encore rire malgré le mâchoire dans un piteux état. Il le saisit par le costume et le plaqua contre le mur.

- Quel dommage que tu ne puisses parler, Batsy. Je t'ai détruit. Tu n'as plus personne. Barbara est morte. Kate est morte. Dick est mort. Jason est mort. Timothy est mort. Damian est mort. Selina est morte. Tout le monde est mort autour de toi, sale chauve-souris.

Il commença alors à l'étrangler tandis que la main du justicier se dirigea vers son masque. Il le retira bien que le Joker tenta de l'en empêcher. Le visage sale, découvert, le Batman fit un clin d'oeil au Joker. Celui-ci recula, lâchant la gorge de son ennemi. Il se tint la tête et retourna sur sa chaise. Il n'en croyait pas ses yeux. Le Batman était...

- Moi ?

Atout Pique. Sous-sol.

- HAAAAAAAAA !

Le Joker se réveilla en sursaut. Que s'était-il passé ? Que foutait-il ici ? S'était-il endormi ou l'avait-on assommé ? La dernière chose dont il se souvient ? Découvrir qu'il était face au Batman et que celui-ci n'était nul autre que lui-même. Quelle horreur !! Que voulait dire ce rêve... ce cauchemar ? Oh non, le Joker ne voulait aucunement dévoilé l'identité du Batman. Il la connaissait depuis trop peu de temps pour la partager. Il allait la garder bien sagement dans un coin de sa tête. Oh, un souvenir. Il était venu ici en pensant à Riley. Maintenant, elle était libre de faire ce qu'elle voulait. Il lui faisait confiance. Elle faisait partie du BlackJack. Il remonta au rez-de-chaussée. Il faisait déjà nuit. Il quitta la grande salle pour se diriger dans son bureau. Il s'assied devant son ordinateur et ouvrit le dossier Batman. Là était répertorié tous les combats qu'ont eu lieu entre le Batman et le Joker. Tous les secrets que le clown a réuni du justicier pour le faire tomber il y a de ça cinq ans. Il relisait les dossiers pour le procès. Il avait eu accès également à des dossiers provenant du GCPD et le témoignage de nombreux vilains qui veulent la mort du Batman. Il resta longtemps dans son bureau jusqu'à ce qu'il en ait marre et retourne dans sa chambre. Il ne croisa personne. Seuls les hyènes de Harley dans leur cage au premier étage. Il arriva à sa chambre. Il passa son œil droit au scan rétinien puis son majeur au scan digital et entra dans sa chambre. Il remarqua du coin de l’œil la présence d'une silhouette dans le coin de la pièce. Il était fatigué, il pensa alors qu'une de ses hallucinations était revenue. Jack, sûrement.

- Jack, vieille fripouille, cela fait des semaines que tu ne t'es pas montré. Qu'est-ce que tu viens f... ?

En se retournant vers la silhouette, le Joker se stoppa net. Il se retrouva face à... lui-même. Il saisit son flingue et le pointa vers l'individu qui avait clairement soigné son maquillage pour ressembler au Joker. Il avait l'impression d'être face à un miroir. Son coeur battait à la chamade. Était-il en train d'halluciner ? Était-ce une groupie ? Était-ce un clone ? Était-ce un nouveau bonhomme dans sa tête ? Qu'importe qui c'est, il a plutôt intérêt à se manifester... et vite.

- Ok, fils de pute, t'es qui toi ?

Code by Sleepy

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [HOT] You'd be lost without me (ft. Joker)   Sam 15 Oct - 10:26




You'd be lost without me




Lexy s’assit dans un coin et se pencha en avant, les coudes posés sur ses genoux écartés. Il ne restait qu’à l’attendre maintenant. Les yeux fixés sur la porte, sa main trouva instinctivement le chemin du holster enfermant le haut de son corps et elle referma ses longs doigts pâles autour de la crosse. Son pouce caressa un instant l’attache sécurisant l’arme au harnais et, d’une précise pichenette, libéra l’objet de sa prison de cuir. Le moment d’après et le poids familier du flingue reposait dans la paume de sa main d’un air rassurant. Elle le ramena dans son champ de vision et s’amusa un instant à faire miroiter la lumière sur le canon, observant avec un sourire le joker gravé sur le côté, la narguant d’un sourire moqueur.

Son arme se braqua automatiquement sur la porte quand elle entendit un bruit à l’intérieur et les verrous qui maintenaient la porte close se lever. Enfin, le Clown Couronné de Gotham était de retour dans son antre. Il en avait mis du temps. L’arme revint en un éclair dans son holster quand elle fut sûre qu’il était bien seul et elle le regarda entrer dans sa chambre, le laissant la remarquer par lui-même. Seulement, elle ne s’attendait pas vraiment à sa réaction initiale. « Jack, vieille fripouille, cela fait des semaines que tu ne t'es pas montré. Qu'est-ce que tu viens f... ? » Elle pencha la tête sur le côté, intriguée. Jack ? Qui était Jack ? Le Joker avait donc un sosie ? Qu’il était habitué à voir débarquer dans sa chambre à l’improviste quand cela lui chantait ?

Non, c’était plus complexe que cela et Lexy laissa son visage prendre une expression fascinée. Elle stocka cependant cette information bien au chaud dans un coin de son esprit, se promettant de l’analyser plus tard... ou de le lui demander directement, si elle se sentait d’humeur suicidaire ou masochiste. Enfin, surtout suicidaire, il était dur d’être masochiste quand on ne ressentait pas la douleur. Elle ne bougea pas d’un pouce, se contentant de l’observer alors qu’il se tournait enfin totalement vers elle, lui accordant son attention. Ah, oui, c’était beaucoup mieux maintenant. Les lèvres de Lexy s’étirèrent en un sourire dément alors que la silhouette du Joker se figea, se laissant quelques secondes pour le regarder attentivement.

Son sourire atteignit enfin ses yeux quand il sortit son arme pour la braquer sur elle, et Lexy ressentit le besoin viscéral de le provoquer. Elle ne craignait pas la mort. Oh, elle savait parfaitement qu’il n’hésiterait pas une seule seconde à tirer – ce qu’il allait de toute façon faire, elle en était sûre, quand il découvrirait la supercherie – mais cela n’avait pas d’importance. La mort, c’était surtout chiant pour les autres. « Ok, fils de pute, t'es qui toi ? » Lexy se redressa légèrement et partit dans un rire fou, celui si caractéristique de Jay, qu’elle avait appris à imiter à la perfection. Puis, de nouveau son esprit se rebella contre cette intrusion et progressivement, Ryan repoussa fermement le Joker au fond de son esprit, l’enfermant dans une cage dorée.

L’heure était grave, il fallait qu’elle s’en souvienne. Son rire mourut sur ses lèvres et son expression se fit plus sérieuse. « Bonsoir, boss, » souffla-t-elle avec sa voix habituelle, qui sonnait si faux dans le corps de Jay. Elle reprit sa position initiale, coudes sur les genoux écartés, la tête posée sur ses mains jointes. Elle ne le regarda même pas quand elle esquiva le tir, l’ayant anticipé avant même qu’il ne rentre dans la pièce. « Il faut que l’on parle, » annonça-t-elle, arquant un sourcil loin d’être impressionnée. « Pardon pour le déguisement mais je devais m’infiltrer ici. C’est... urgent. » Lexy plongea son regard dans le sien, totalement identique cette fois, oubliant totalement qu’elle était en train de fixer Jay avec son propre visage.
Revenir en haut Aller en bas
Le Joker
BLACKJACK
BLACKJACK
avatar

Age : 25

MessageSujet: Re: [HOT] You'd be lost without me (ft. Joker)   Sam 15 Oct - 13:58



Joke's on you, Joking Joker - Part 2


- I BELIEVE WHATEVER DOESN'T KILL YOU, SIMPLY MAKES YOU... STRANGER. -


Pointant leur arme l'un sur l'autre, le Joker et son double ne baissèrent pas le regard. On se serait cru dans un western. Il ne manquait plus que la ballot de paille et le gros plan sur leurs yeux, le tout sur un fond musical signé Ennio Morricone. Puis peu à peu, le visage de son adversaire semble se changer. Il était prêt à tirer. Sa réponse devait être bonne. Et alors que son rire s'atténuait, le Joker mit son doigt sur la gâchette. Il était prêt à tirer lorsque...

- Bonsoir, boss.

WHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAT ? LEXY ? Le coup de feu partit tout seul. Heureusement, Lexy avait anticipé et avait esquivé la balle qui explosa la tête du Joker, pas le vrai, la statue posée sur une colonne au fond de la pièce. La colonne tomba et se brisa en mille morceaux. Le Joker, quelque peu décontenancé, ne savait pas quoi dire. C'était Lexy. Lexy, habillée en lui, maquillée de la même façon, portant les mêmes vêtements et agissant comme lui. Elle l'imitait, ça il le savait, mais le rire aussi. Son rire était parfait. Son rire était aussi puissant que celui du Joker. Il neut pas le temps de parler qu'elle enchaîna.

- Oh la salope ! Oh la salope ! Elle a osé. Non mais, Joker, regarde. Regarde-là. N'est-ce pas merveilleux. Je l'aime pas mais putain, là, elle gère ! Pour une fois...

- Il faut que l'on parle. Pardon pour le déguisement mais je devais m'infiltrer ici. C'est... urgent.

Urgent ? Ce détail, il l'avait omis. Il était en train de la scruter de haut en bas. Il avait l'impression d'être en face d'un miroir et de regarder son reflet. Son flingue quitta sa main pour rencontrer le sol dans un bruit métallique désagréable. Il s'avança vers elle, plongeant son regard dans le sien.

- Lexy ???

Le Joker avait l'air ébahi. Cela ne lui arrivait jamais. Il recula de quelques puis lui tourna le dos. Soyons logique, il fallait bien qu'elle s'infiltre dans l'Atout Pique. Seulement, la ressemblance était plus que flagrante et elle avait réussi à entrer dans sa chambre. Il n'était clairement pas en colère, malgré la présence d'Anger de l'autre côté du lit en train de mater Lexy de toutes parts. Il était fier d'elle. Son As de Trèfle. Son espionne. Son amour. Sa moitié. Sa pupille. Oui, oui, c'est le Joker qui pense cela. Mais pas le temps d'y penser, Anger le choppe par le cou.

- Allez, bro, va la baiser. Elle demande que ça !!

Il l'ignora et retourna vers Lexy pour lui prendre les mains. Non, non, non... Il ne peut pas l'embrasser alors qu'elle lui ressembla à ce point là. Ce n'est pas possible pour lui. Il attendra. Elle attendra. Ils attendront. Oh. C'est vrai. Il faut qu'ils parlent.

- Quelle est cette putain d'urgence qui a failli te coûter la vie, Lexy ?

Code by Sleepy

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [HOT] You'd be lost without me (ft. Joker)   Sam 15 Oct - 19:36




You'd be lost without me




Oh, sa tête était parfaite. Son expression était sans prix. Sa réaction parfaite. Elle en oublia presque son lapsus de Jack alors qu’elle l’observait, son sourire grandissant. Elle en oublia totalement le pourquoi elle était là, savourant son expression. Elle avait refusé d’en attendre trop de sa réaction, pour ne pas être déçue mais là... Oh, c’était tellement parfait. Elle n’avait pas eu le temps d’apprécier sa réaction quand elle avait imité sa voix la dernière fois qu’il l’avait amené dans sa chambre, mais là... oh, elle jubilait presque intérieurement. Il en lâcha totalement son arme et elle se releva pour lui faire face, le laissant observer son œuvre autant qu’il le voulait. « Lexy ??? » Elle sourit et hocha légèrement la tête en signe d’encouragement. « C’est moi, boss, » lui assura-t-elle de sa voix plus douce.

Elle pencha la tête sur le côté alors qu’il lui tourna brusquement le dos, sans doute refusant d’en croire ses yeux. Si elle avait adoré sa réaction au premier abord, elle commençait légèrement à s’en inquiéter à présent. Allait-il s’en remettre ? Elle avait un doute brusquement. Il était hors de question qu’elle repasse la nuit à tenter de le ramener à la vie à coup de massage cardiaque. Son visage prit alors son habituel air inquiet et elle s’approcha, levant légèrement les mains, prête à l’attraper s’il faisait mine de s’agiter ou de faire n’importe quoi.

Enfin, il se retourna pour lui faire face et elle se redressa, l’observant sans vraiment réaliser qu’elle était en ce moment même son parfait miroir. Elle ne quitta pas son regard alors qu’il lui saisit les mains, et les serra tendrement retour alors que son expression se faisait plus douce. « Quelle est cette putain d'urgence qui a failli te coûter la vie, Lexy ? » Le pli inquiet et sérieux de son visage revint aussi vite. Oui. L’urgence. Ils étaient très mal, c’était ça l’urgence. Cependant, l’inquiétude pour lui prit le pas sur le reste et elle hésita un peu, avant de demander d’une voix incertaine. « ... Vous voulez que je me change avant, boss ? Que ce soit plus... facile pour vous ? »

Elle attendit patiemment la réponse avant de hocher la tête en soupirant, la situation revenant peser de tout son poids sur ses épaules. Elle se retint d’avoir l’air fatigué et lâcha l’une de ses mains pour la plonger dans la poche de son pantalon, en extirpant les cartes qu’on avait déposé dans sa boite aux lettres. « J’ai reçu ça, à la clinique, » dit-elle simplement, les lui glissant dans la main. Les deux cartes à jouer représentantes les deux reines, et celle avec l’énigmatique message, Choisis., suivi du numéro de téléphone. « Je... j’ai été découverte, boss, » souffla-t-elle, les mots osant à peine s’échapper de ses lèvres.

Il allait la tuer. Un As de Trèfle découvert ne valait rien. Le cœur même de son rôle résidait dans le secret. Peut-être avaient-ils compté sur sa peur du Joker pour qu’elle ne lui en parle pas, mais Lexy était bien trop fidèle pour faire ce genre de coup foireux. Si elle avait pu régler le problème elle-même elle l’aurait fait mais... elle s’était heurtée à un mur. Elle passa une main dans ses cheveux et défit la coupe habituelle du Joker pour reprendre la sienne, mais avec des cheveux verts éclatants. Elle se rassit, baissant la tête devant lui, un signe de soumission, prête à accepter la balle dans le crâne qu’elle méritait.

« Je ne sais pas d’où ça vient. Je n’arrive pas à remonter jusqu’à eux. Le numéro est un cul-de-sac. Je n’ai pas la moindre idée de qui, de ce qu’ils veulent, pourquoi ou même comment. » Elle leva les yeux vers lui, son regard fatigué et totalement vaincu. Enfin, la réalité commençait à s’imprégner dans son être. Elle avait failli, perdu, échoué. Pire, c’était comme si elle l’avait trahi lui, et elle était incapable de rectifier le tir. « Je n’ai pas appelé. » Elle fit une pause, avant de rabaisser ses yeux. « J’ai échoué. Je... ne vous ferai pas l’affront de vous demander votre pardon. Je suis... désolée boss, même si ça ne suffira jamais. » Avec une légère hésitation, sa main trouva de nouveau le chemin vers son arme, comme elle l’avait fait quelques minutes auparavant. Sauf que cette fois, elle la déposa sur la table à côté d’eux, tournant la crosse vers lui. Au moins, ainsi, le message était clair.
Revenir en haut Aller en bas
Le Joker
BLACKJACK
BLACKJACK
avatar

Age : 25

MessageSujet: Re: [HOT] You'd be lost without me (ft. Joker)   Mar 18 Oct - 13:26



It's about receiving a message


- I BELIEVE WHATEVER DOESN'T KILL YOU, SIMPLY MAKES YOU... STRANGER. -


- Vous voulez que je me change avant, boss ? Que ce soit plus... facile pour vous ?

Il faut avouer que la ressemblance est flagrante. Le Joker en était encore tout déboussolé. Il se concentra néanmoins sur sa question. En effet, il aurait été plus pratique qu'elle se change mais il s'agissait d'une urgence. Le Joker pouvait encore attendre avant qu'elle ne décide à redevenir la Lexy qu'il préférait. Il déclina avec un signe négatif de la tête et était impatient de savoir qu'elle pouvait bien être cette urgence. Elle lui lâcha la main pour la plonger dans l'une de ses poches de pantalon.

- J’ai reçu ça, à la clinique.

Elle lui tendit trois cartes. La première représentait la reine de cœur : Harley Quinn. La seconde représentait la reine de pique : Riley Nightingale. Et enfin la troisième délivrait un message : Choisis, suivi d'un numéro de téléphone. Le Joker changea totalement d'expression. Il fronça les sourcils et tenait fermement les cartes dans ses mains. L'As de Trèfle avait été démasqué.

- Je... j’ai été découverte, boss.

Il regarda minutieusement les cartes et relut le message des dizaines de fois. Comment était-ce arrivé ? Ils avaient été si prudents ces derniers temps. Personne ne pouvait les griller. Pas leur relation professionnelle et encore moins leur relation intime. Si l'As de Trèfle était découvert, c'était la fin des manigances du Joker à l'encontre de ses ennemis. Son rôle était primordiale. Il ne pouvait en changer. Elle est la meilleure. Il ne pouvait pas la tuer. Il l'aimait. Que faire ? La jeune femme se rassied et baissa la tête avant de continuer à parler.

- Je ne sais pas d’où ça vient. Je n’arrive pas à remonter jusqu’à eux. Le numéro est un cul-de-sac. Je n’ai pas la moindre idée de qui, de ce qu’ils veulent, pourquoi ou même comment. Je n’ai pas appelé.

Le Joker ne voulait faire qu'une chose : appeler. Appeler ces fils de pute et les prévenir qu'ils ne sont pas en position de force. Le Joker est bien plus fort que ça. C'est le Joker. Le Roi des Rires. Le Roi de Gotham. Il a un plan planifié depuis des années. Ce n'est pas un putain de message anonyme qui va le faire plier. Et le message justement. Choisis. Le Joker semblait avoir compris que Lexy n'avait d'autres choix que de tuer l'une ou l'autre. De choisir qui ne peut être que la seule reine. Le Joker voulait appeler. Mais est-ce vraiment la meilleure solution ?

- Mais, bien sûr. Appelle, triple andouille. On va pas se laisser marcher par des couillons qui jouent comme toi, merde ! Où sont passées tes couilles, J. ?

Lexy marqua une pause, rabaissa la tête et enchaîna.

- J’ai échoué. Je... ne vous ferai pas l’affront de vous demander votre pardon. Je suis... désolée boss, même si ça ne suffira jamais.

Le Joker ne fit pas attention à la voix d'Anger. Il regarda Lexy se saisir de son arme et de la tourner vers le clown. Elle voulait donc accepter son sort. Car oui, si un As de Trèfle échoue dans sa mission, le Joker le tue. Enfin, le tuait. Cette règle avait changé au moment où il s'était rendu compte qu'il était amoureux d'elle. Il pouvait remercier Heart et Jack pour ça. Décidément, il n'y a rien qui arrange la situation. Il se saisit de l'arme et la balança en travers de la pièce. Il posa les cartes sur la table et s'agenouilla pour arriver au niveau du visage de Lexy.

- Faible.

- Ta gueule, Anger. Tu n'as plus le pouvoir désormais.

- Lexy... Regarde-moi ! Regarde-moi !

Il lui prit le visage pour que ses yeux rencontrent les siens. Il se rapprocha d'elle, l'embrassa. Il ne prolongea pas l'étreinte longuement et lui prit le visage dans le creux de ses mains blanchâtres.

- On va trouver celui qui t'a envoyé ça, ok ? Je m'en occupe personnellement. Il risque de passer un très mauvais quart d'heure. Tu restes mon As de Trèfle et mon amour avant tout. Viens là.

Il s'avança pour la prendre dans ses bras et la câlina en lui caressant le dos et embrassant son délicieux cou. Il parcourut sa gorge avec ses doux baisers, mordit son menton puis revint trouver ses lèvres appétissantes pour l'embrasser plus longuement cette fois. WAIT. Il stoppa son baiser. Il ne peut pas en fait. Il a l'impression de s'embrasser lui-même. C'est assez... perturbant. Il se releva et avec un sourire, il lui fit une proposition.

- Tu peux rester ici ce soir, si tu veux, histoire de penser à autre chose. On aura le temps de s'occuper de ça plus tard. Ma salle de bain t'est ouverte, tu peux, cette fois, redevenir toi-même.

Il n'avait qu'une hâte, qu'elle redevienne Alexys Lewis.

Code by Sleepy

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [HOT] You'd be lost without me (ft. Joker)   Jeu 20 Oct - 6:41




You'd be lost without me




Lexy ferma les yeux et les plissa légèrement quand elle entendit son boss se saisir de l’arme, s’attendant à tout instant au coup de feu fatidique qui lui ôterait la vie. Elle ne bougea pas cependant, prête à accepter sa mort. Elle ne s’était jamais faite d’illusion, en acceptant ce rôle, elle avait également accepté le fait que sa vie ne lui appartienne désormais plus. Cependant, nul coup de feu ne vint retentir dans la chambre spacieuse et Lexy ouvrit légèrement les yeux en entendant l’arme tomber... à l’autre bout de la pièce ? La tête tournée vers le point de chute, elle ne remarqua pas le clown désormais à genoux devant elle, cherchant visiblement son attention. « Lexy... Regarde-moi ! Regarde-moi ! » Elle tourna la tête quand elle sentit ses fines mains lui encadrer le visage, et elle chercha son regard, l’air perdu.

Elle ne comprenait plus. Elle n’osa pas bouger quand il l’embrassa brièvement, se contentant de répondre à son baiser et en apprécier chaque second, sans savoir si cela serait le dernier ou non. Penchant la tête pour presser son visage dans le creux de ses paumes, elle en embrassa délicatement la chair blanche et l’écouta, ses yeux ne lâchant pas les siens. « On va trouver celui qui t'a envoyé ça, ok ? Je m'en occupe personnellement. Il risque de passer un très mauvais quart d'heure. Tu restes mon As de Trèfle et mon amour avant tout. Viens là. » Que... quoi ? Lexy était plus que perdue à présent, elle nageait complètement dans l’inconnu. Elle répondit cependant à son étreinte après quelques secondes d’hésitation, ses bras venant s’enrouler avec force et tendresse autour de sa taille.

Viens là... Fermant de nouveau les yeux, l’As de Trèfle se laissa aller dans les bras de son Roi, reposant sa tête dans le creux de son épaule. « Boss... » murmura-t-elle faiblement, les yeux fermés. Elle voulait s’excuser. Elle n’avait aucune excuse cependant. Elle l’avait trahi, et cela faisait plus mal que n’importe quelle balle dans la tête. Son cœur s’était mis à battre furieusement dans sa poitrine à la mention du mot amour... Il l’aimait donc ? Ses bras se resserrèrent autour de sa taille et elle se mit à répondre lentement à ses caresses. Il ne voulait pas la tuer, aussi étonnant que celui puisse paraître. Ils... trouveraient ensemble d’où venait la fuite, et ils résoudraient le problème.

Un faible gémissement s’échappa de sa gorge alors qu’il explorait son cou de ses lèvres et elle tourna la tête pour capturer sa bouche de la sienne pour s’échanger un baiser plus long et plus aimant. L’une de ses mains avait déjà trouvé son chemin jusqu’à ses cheveux quand il brisa leur étreinte, se relevant avec un doux sourire aux lèvres. « Tu peux rester ici ce soir, si tu veux, histoire de penser à autre chose. On aura le temps de s'occuper de ça plus tard. Ma salle de bain t'est ouverte, tu peux, cette fois, redevenir toi-même. » Rester ici... ? Elle n’avait même pas songé à sortir d’ici vivante. En venant ici, elle pensait signer son arrêt de mort.

Mais il la gardait en vie. Mieux, il la gardait en tant qu’As de Trèfle, à ses côtés. Elle l'observa se lever et resta immobile un instant, les yeux levés vers lui, interdite. Après quelques secondes, elle finit par lui sourire en retour, hochant légèrement la tête. « Oui, boss... » répondit-elle simplement, suivant son exemple et se remettant sur pied. Elle lui attrapa rapidement la main pour la serrer avec douceur, ses doigts se mêlant aux siens l'espace d'un instant. « Merci. Je me dépêche. » Elle n'avait pas besoin d'avoir vécu avec lui pour savoir que les hommes aimaient moyennement les personnes traînant sous la douche. Après un dernier baiser volé sur la joue, Lexy s'éclipsa dans la salle d'eau juste à côté, se retirant du champ visuel de son boss.

Elle était encore en vie. Elle avait du mal à y croire. Elle passa une main dans ses cheveux et commença à se dévêtir, ôtant soigneusement les vêtements de son boss. Elle les plia dans un coin et esquissa un sourire amusé en croisant le regard de son reflet dans le miroir. Ou plutôt... le regard de Jay, dans le corps d'une version féminine de lui-même. Elle ôta ses lentilles de contact et tous les accessoires dont elle avait dû se parer. Ses dents retrouvèrent leur éclat naturel, les bijoux rejoignirent ses vêtements et bientôt, seule l'encre était là pour tromper son identité. Sans un bruit, elle se glissa dans la douche et régla la température, laissa l'eau chaude s'abattre sur son corps, alors qu'elle se teintait de vert, de blanc et de noir. Elle resta immobile, fermant les yeux et refusant d'analyser ce qui venait de se passer. Elle y penserait plus tard, quand elle serait sûre de survivre à cette rencontre. Ses mains vinrent frictionner rapidement son visage, en retirant rapidement l'intégralité de son maquillage de clown.
Revenir en haut Aller en bas
Le Joker
BLACKJACK
BLACKJACK
avatar

Age : 25

MessageSujet: Re: [HOT] You'd be lost without me (ft. Joker)   Ven 21 Oct - 0:02



Sex in the Shower - Part 1


- I BELIEVE WHATEVER DOESN'T KILL YOU, SIMPLY MAKES YOU... STRANGER. -


- Oui, boss...

Elle répondit à son sourire puis se leva. Il sentit sa main se glisser dans la sienne, leurs doigts s'entrelaçant pour quelques minutes avant qu'elle ne le remercie.

- Merci. Je me dépêche.

Elle pouvait bien prendre son temps. Elle lui vola un baiser et disparut dans la salle de bain. Le Joker resta donc seul pendant quelques minutes. Il n'arrêtait pas de penser à Lexy. Son esprit s'embrouilla. Il s'assied dans son fauteuil et mit son visage entre ses mains. Un violent mal de tête survint. Lorsqu'il rouvrit les yeux, ils étaient. Tous les quatre. Quelle vision d'horreur !! Jack se tenait droit comme un piquet, était bien peigné, portait son éternel costume blanc et souriait bêtement. Anger, lui, était avachi sur le lit, se grattant les couilles, soufflant comme un bœuf, était affublé d'un costume rouge noir. Heart était en retrait derrière les trois autres. Il semblait timide dans son petit costume rouge vif. Et enfin, Madness. Le double parfait du Joker. Le célèbre costume violet se démarquait des autres. Bien, que foutaient ces quatre clochards en face d'un Joker en proie au doute et ne voulant que le calme ?

- Tu es parfait, Joker. Continue comme ça mais ne te crame pas non plus. La dernière fois avec Harley, c'était limite. Bref. Va la rejoindre sous la douche ! Elle n'attend que ça.

- Mais, ferme ta gueule, Jack. Bro, va la rejoindre, chauffe-la, baise-la. Prend du plaisir. Il n'y a pas de m...

Anger disparut dans une grande fumée noire. Derrière, Heart s'avança et esquissa un léger sourire tandis que Madness sautait partout en riant. Jack restait sérieux et roula des yeux.

- Quoi ? Il est énervant. On n'a pas besoin de lui. Joker... tu l'aimes ?

Le clown croisa le regard de Heart. Il ne dit mot. Le regard parlait de lui même. Madness disparut à son tour dans une fumée violette. Il n'avait prononcé aucun mot et pour le Joker, c'était pas plus mal. Il faisait donc face à ses deux plus grands ennemis. Ennemis internes. Jack, sa partie humaine et Heart, ses sentiments. Le Joker les avait refoulé depuis bien longtemps et il était difficile pour lui de les assimiler. Oui, bien sûr qu'il aimait Lexy mais c'est le Joker. Il ne peut pas aimer. Il est censé faire le dingue avec un pistolet un soir de quart de lune au milieu de l'Atout Pique, sa bite dans la bouche d'Harley, trois doigts dans la chatte de Riley tout en embrassant Eighty. C'est ça le Joker. C'est la vulgarité, le luxe, le trafic, la drogue, les armes, la violence, l'exagération, la mort. Pas l'amour, les sentiments, la compassion, la passion, l'empathie et autres conneries humaines. Le Joker se refusait toutes ses conneries et Anger aussi apparemment.

- Allez, va lui défoncer son petit cul d'As de Trèfle !

- Même quand il est pas là, il nous fait chier...

- Mais arrêtez ! Vous êtes dans ma tête. Qu'il soit physiquement présent ou pas, il sera toujours. Bande de couillons. Laissez-moi...

Le Joker se leva, se dirigea vers l'armoire située de l'autre côté de la chambre et commença à se déshabiller. Il rangea son costume. Il était désormais en caleçon. Il ignora Jack et Heart qui disparurent avec un grand sourire sachant ce que le Joker s'apprêtait à faire. En effet, il allait la rejoindre. Il en mourait d'envie. Il l'aimait. Il la désirait. Il entra en douce dans la salle de bain, retira son caleçon qu'il balança en travers de la chambre et qui atterrit sur une chaise. Silencieusement, il apparut derrière dans la douche. Elle avait retiré le maquillage de son visage et ses cheveux étaient redevenus bruns. Il ne perdit pas de temps et se glissa derrière elle, glissant ses mains de ses hanches jusque sur son ventre. Sa tête se logea dans son cou qu'il embrassa doucement alors que l'eau coulait sur eux, ruisselait le long de leurs corps. Il remonta jusqu'à son oreille qu'il mordilla puis lui glissa quelques mots.

- I want you, babe.

Code by Sleepy

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [HOT] You'd be lost without me (ft. Joker)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[HOT] You'd be lost without me (ft. Joker)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ∆ lost and insecure
» SCARLET-ROSE + I believe I believe you could love me but you're lost on a road to misery
» “ lost in the pages of self-made cages / harkness.
» THE LOST BABIES !!!
» a shot in the dark, a past lost in space

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BEING BAD :: RPs-
Sauter vers: