BEING BAD


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

L'épisode 1 est enfin lancé ! Rendez-vous ici pour jouer !

L'Acte 1 Animal Trials est enfin lancé ! Le procès de Batman peut commencer. Rendez-vous ici pour y participer !

Partagez | 
 

 [TRF] [HOT] Light me up (ft. Le Joker)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [TRF] [HOT] Light me up (ft. Le Joker)   Dim 2 Oct - 12:49





Light me up





Ray sécurisa attentivement la sangle de son sac en bandoulière sur son épaule, ajustant sa position avant de se mettre en marche. Il venait tout juste de quitter la Reine de Pique, et il prit une seconde pour enfermer ce qu’il venait de vivre quelque part dans son esprit. Il l’analyserait plus tard, quand il serait seul – ou aussi seul qu’il pouvait l’être – et ferait le point sur tout ce qu’il s’était passé. En attendant, les choses étaient simples. On l’avait invité pour une raison précise, une tâche qu’il avait exécutée avec soin. Sa tâche terminée, il n’avait à présent plus aucune raison de rester ici. Il n’était pas si tard que cela, et la fête battait toujours son plein, mais un rapide coup d’œil à sa montre l’informa qu’il avait bien passé plusieurs heures en tête à tête avec la Reine.

Il aurait pu la garder plus longtemps, mais c’était sa fête et il était sûr que le Roi des lieux avait des projets bien particuliers pour elle qui requérait sa présence. Il n’eut besoin de nul bouffon pour lui indiquer le chemin inverse et marcha silencieusement dans les couloirs, ignorant royalement les quelques pauvres âmes qu’il pouvait croiser sur son chemin, se rapprochant toujours de plus en plus du brouhaha de la salle principale. Il remit ses cheveux soigneusement en place et s’avança d’un pas sûr, retrouvant sans hâte ni plaisir la foule des invités.

Il faisait chaud dans la salle. Les gens avaient commencé à ôter quelques couches de leurs vêtements protecteurs, et les masques devenaient glissants sur leur visage trempé de sueur. Il longea les murs, évitant soigneusement la piste de danse pour ne pas se faire embarquer par quelques greluches un peu trop joyeuses. Il n’avait pas la tête à cela, et il n’avait pas envie de risquer d’abimer son précieux matériel. Il refusa d’un signe de la tête le verre que lui proposait l’un des serveurs et continua sa route, prêt à s’éclipser de la fête sans se faire remarquer, ignorant totalement les yeux glacés rivés sur sa nuque.

Il mit bien plus de temps qu’il ne l’aurait souhaité à traverser la grande salle, entre les serveurs, les invités, les danseurs, la viande saoule, les artistes, les civils en cage, et les meubles disposés ça-et-là. Quand enfin, la majorité de la foule se trouva derrière lui, Ray s’autorisa un léger soupir de soulagement et continua sa route dans les couloirs de plus en plus désert de l’Atout Pique. Il n’y avait personne entre ici et la sortie, et l’homme voila ses yeux à demi en sentant l’air frais et prometteur de l’extérieur lui caresser le visage et se glisser dans les mèches de ses cheveux et sous son masque. Bientôt il pourrait retirer cet accessoire ridicule et passer la main à une personnalité plus intéressée par la vie que lui.

Il plongea une main distraite dans la poche de son pantalon et en extirpa son paquet de cigarettes et son Zippo gravé, ses gestes lents et mécaniques, forgés par la force de l’habitude. Il saisit l’une des sucettes à cancer et la porta à ses lèvres, songeant avec un air sadique que Lexy allait détester ce goût sur ses lèvres quand il lui céderait le contrôle. Si elle fumait elle aussi, ils avaient des goûts différents et ne fumait pas les mêmes choses. Son visage s’éclaira d’une lueur orangée et inquiétante quand il alluma le briquet, la flamme dansant un instant avant de se stabiliser et il alluma rapidement sa clope, tirant une longue bouffée qui lui fit un bien fou, et ralentit le pas alors qu’il s’approchait de la sortie.


Dernière édition par Alexys Lewis le Dim 9 Oct - 1:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Joker
BLACKJACK
BLACKJACK
avatar

Age : 24

MessageSujet: Re: [TRF] [HOT] Light me up (ft. Le Joker)   Mer 5 Oct - 13:11



Follow the Joker


- I BELIEVE WHATEVER DOESN'T KILL YOU, SIMPLY MAKES YOU... STRANGER. -


Quelle soirée. Le Joker était connu pour ses grandes réceptions plus folles les unes que les gros. Mais là il fallait marquer le coup. L'avènement de Riley. L'avènement de la Reine de Pique. Alors que celle-ci s’éclipsa de la fête pour aller se faire tatouer, le Joker ne put pas passer à côté de l'identité du tatoueur. Lexy ? Enfin, Ray. Ouais, c'est compliqué. Il n'avait pas été mis au courant. À vrai dire, il n'en avait rien à foutre de la liste des invités. Qui voulait pouvait venir. Seulement, Eighty ne savait pas bien évidemment que Ray était Lexy et que Lexy était la femme qui hantait les rêves et les fantasmes de J. Surplombant la scène, le Joker reprit ses esprits et invita donc ses convives à la danse. La musique débuta et le Joker en profita pour s'éclipser à son tour.

La nuit précédente.

Seul, dans sa chambre, le Joker réfléchissait. Il était encore marqué par son séjour de quelques jours chez Lexy. Cette femme l'avait retourné, transformé. Elle avait réveillé quelque chose de bon en lui. Quelque chose qu'il avait refoulé il y a tant d'années. Un petit moment de plaisir solitaire vint le soulager. Il repensait à sa bouche, à ses lèvres délicieuses, ses doigts entrelaçant les siens, son regard, ses formes. Elle avait su si bien s'occuper de lui. Il atteint la jouissance ultime en gémissant son nom et accélérant ses mouvements de va et vient sur son sexe dur. Une de ses suivantes entra sans frapper. Un cri retentit puis le Joker lui ordonna de venir le rejoindre après avoir fermé la porte à clé. Il l'obligea à le sucer et avaler sa semence encore chaude. Une merveilleuse fellation produite par cette petite salope. Le Joker pensait à Lexy, à Riley, à Harley. Ses trois reines réunies en un rêve merveilleux. Il dormit merveilleusement bien cette nuit après avoir baisé la jeune femme puis après lui avoir défoncé le cul avant de jouir sur son corps transpirant, dégoulinant de sang et de sueur. Le couteau planté dans le cœur de la jeune femme, celle-ci avait succombé trop rapidement pour J. qui ne se donna pas la peine de la faire disparaître le lendemain matin. Il la laissa dans son lit, gisant dans son sang. Retirant le couteau, il lécha ses lèvres et la remercia dans un rire aigu avant de quitter la pièce.

Présent. Atout Pique.

Le Joker reprit ses esprits et se dirigea dans un de ses passages secrets qui menaient à sa chambre. Il se changea et revêtit un costume violet, sa couleur fétiche. Il resurgit comme si de rien n'était parmi ses convives et guettait les alentours. Après quelques minutes à danser avec une jeune pucelle, il la largua puis remarqua Ray qui partait vers la porte principale. Il le suivit discrètement. Il avait fini de tatouer Riley et s'apprêtait à partir, n'ayant plus rien à faire là. Seulement, Le Joker voulait absolument voir Lexy. C'était assez urgent. Oui, ça lui arrive, de temps en temps. Alors qu'il allumait une clope, le Joker atteignit son niveau, l'attrapa par le bras et l'entraîna dans un couleur secret qui se trouvait derrière une statue. Il le plaqua contre le mur et se retint de l'embrasser, sachant pertinemment que Lexy n'était pas la personnalité qui était présente en face de lui.

- Ray ! Je veux parler à Lexy !

Code by Sleepy

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [TRF] [HOT] Light me up (ft. Le Joker)   Mer 5 Oct - 18:50





Light me up





Ray ferma les yeux et s’apprêtait à tirer de nouveau sur sa cigarette quand il sentit quelqu’un lui attraper fermement le bras, et l’attirer violemment sur le côté. La réaction du tatoueur ne se fit pas attendre et par réflexe, il combattit cette étreinte et chercha à s’en libérer fermement, arquant un sourcil peu impressionné. Il s’immobilisa cependant et se laissa faire en reconnaissant la tignasse verte de son boss, se contentant de serrer légèrement les dents quand il le plaqua contre le mur. Il avait beau ne pas ressentir la douleur, avoir les poumons brusquement compressés ne faisait jamais du bien. Extérieurement, Ray n’avait quasiment pas changé d’expression. Intérieurement, il sentit une colère froide monter en lui.

Qu’est-ce qu’il lui prenait ? Savait-il à quel point cela était dangereux ? Et si quelqu’un les avait vus ? Ses sourcils se froncèrent et il se contenta de fixer froidement le Roi, nullement ébranlé par son apparente brutalité. Que pouvait-il lui faire de toute façon ? Il savait bien qu’il ne l’aimait pas – sans doute parce qu’il était une personnalité masculine – alors qu’il ne lui avait jamais rien fait, mais le blesser lui revenait à blesser Lexy. Il dut réprimer le réflexe de le repousser et se contenta de rester de marbre contre le mur, le jaugeant froidement de son regard d’acier. « Ray ! Je veux parler à Lexy ! » Le tatoueur cligna simplement les yeux, ne changeant pas d’un pouce.

Il savait que le Joker n’était qu’à peu près au courant de ce qu’il se passait dans sa tête. Il fut tenté un instant de lui donner ce qu’il voulait, de le mettre face à Alexys, la pauvre et douce vétérinaire qui serait sans doute terrorisée de se retrouver face au Clown Couronné. Comment réagirait-il ? S’énerverait-il ? Il caressa l’idée quelques secondes, avant de l’écarter de ses pensées. Lexy était en partie sous sa protection, et il était essentiel qu’elle ne croise pas le Joker. Si elle devait le voir, ce serait par erreur et par surprise, et sa réaction ne serait jamais plus vraie que si elle ne mentait pas. Cependant, Ray n’avait pas envie de courber l’échine, pas tout de suite, pas devant un Roi qui de toute façon ne pouvait pas le voir.

Un éclair de défi passa dans ses yeux, avant qu’il ne sente son contrôle lui échapper, leur corps partagé revenant aux mains de son propriétaire original. Il sortit ses griffes et dévoila ses crocs, combattant le contrôle mentale que Ryan exerçait sur eux, mais la bataille ne dura que quelques secondes avant qu’il ne doive rendre les armes, sa conscience s’effaçant progressivement de son esprit. Coincé entre le corps chaud du son boss et le mur, Ryan – ou Lexy comme se plaisait à l’appeler Jay – cligna plusieurs fois des yeux, et secoua la tête. En quelques secondes, ce fut tout son comportement qui changea.

Sa posture se détendit, ses yeux s’adoucirent et son visage sembla presque changer de forme. Bientôt, les bandages enfermant sa poitrine la gênèrent et les vêtements à la coupe masculine semblèrent épouser étrangement les formes de son corps. Il lui fallut quelques secondes pour que Ryan reprenne totalement le contrôle et une ébauche de sourire s’esquissa sur ses lèvres, avant que les souvenirs de la soirée appartenant à Ray ne lui viennent en mémoire. Un bref éclat de panique passa dans son regard et elle regarda rapidement autour d’elle. Où étaient-ils ? Ce lieu était-il sûr ? Oui, il devait l’être s’il s’était permis de l’attirer ici, mais on ne pouvait jamais être sûr avec Jay.

« Boss ! » souffla-t-elle, ne voulant pas parler plus fort que nécessaire. Ses mains avaient trouvé instinctivement le chemin vers ses hanches et elle les fit glisser d’une caresse appuyée jusqu’à son torse et ses épaules. « Boss, qu’est-ce que- enfin, je veux dire, je... nous... » Wow, quelle éloquence Lexy, bravo. Respire, ça va aller. « Vous... vouliez me parler ? » dit-elle, déboussolée. Qu’y avait-il de si urgent pour qu’il prenne le risque de se faire prendre avec elle à ses côtés ? A ses côtés... enfin, plutôt plaquée contre un mur. Lexy se retint férocement de rougir en prenant enfin conscience de leur position et résista à l’envie furieuse de se ruer sur ses lèvres pour l’embrasser jusqu’à plus soif. Un peu de tenu tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Le Joker
BLACKJACK
BLACKJACK
avatar

Age : 24

MessageSujet: Re: [TRF] [HOT] Light me up (ft. Le Joker)   Jeu 6 Oct - 13:20



Feelings suck - Part 1


- I BELIEVE WHATEVER DOESN'T KILL YOU, SIMPLY MAKES YOU... STRANGER. -


Le Joker faisait face à Ray. Ray faisait au Joker. Son visage avait beau être celui de Lexy, le Joker ne pouvait la reconnaître. Cette faculté à moduler les traits de sont visages l'étonnait. Il sentit en elle, en lui, en elle... bref. Il sentit que Ray était assez réticent puis soudainement, le visage s'adoucit et le Joker vit enfin Lexy.

- Boss !

Il sentit ses mains entrer en contact avec ses hanches puis son ventre puis enfin son torse. Il croisa son regard et lui sourit. C'était elle. Lexy. La femme qui hantait son esprit depuis quelques mois. Elle l'avait rafistolé de nombreuses fois, espionné pour lui maintes et maintes fois. Elle lui était dévouée de A à Z. Elle ferait tout pour lui. Elle mourrait pour lui. Elle mourrait si c'était nécessaire. Mais Lexy n'est pas un énième vulgaire jouet comme peuvent l'être Harley ou Riley. Lexy, c'est compliqué. C'est différent.

- Boss, qu’est-ce que- enfin, je veux dire, je... nous... Vous... vouliez me parler ?

Lui parler ? Il ne le savait pas. Il avait envie de tellement de choses avec elle. Lui parler, l'embrasser, lui faire l'amour, la peloter, la faire jouir, la plaquer contre se mur et tout lui donner, l'aimer, la cajoler, la consoler, l'adorer. Tout. Il voulait tout d'elle. Elle l'avait transformé. Elle lui avait touché le cœur. Il n'arrivait plus à retenir ses sentiments pour elle. La plaquant contre le pan de mur, il l'embrassa sans ménagement. Il allait et venait, plongeant sa langue, rencontrant la sienne, mélangeant douceur et fougue. Sa main empoignait son cou et il se rapprochait encore plus de son corps. Après quelques minutes d'entrelacement et d'un baiser langoureux, Le Joker mit fin à l'étreinte et plongea ses yeux dans les siens. Ils étaient magnifiques. Merveilleux. Il ne comprenait pas trop ce qu'il pouvait se passer en lui.

- Lexy... Je suis tellement perdu. Tu me perturbes Je ne sais pas ce qu'il se passe. Toi et moi... Tu vois...

Le Joker bégayait. Il semblait ne savoir plus où se mettre. Il quitta son regard et baissa la tête sans pour autant la libérer. En la voyant, il ne pouvait retenir le désir, l'amour, l'envie qu'il ressentait pour elle, pour ses yeux, sa bouche, son visage, ses cheveux, ses formes. Comment pouvait-il se laisser emporter par cet élan ? En plein bal en plus ? Il l'emporta plus profondément dans le couloir menant à sa chambre sans lui laisser le temps de répondre. Arrivés dans la chambre du Joker, les deux partenaires se firent de nouveau face l'un à l'autre après que le clown ait fermé la porte à clé. Il lui prit les mains, entrelaça ses doigts avec les siens et l'embrassa de plus belle avant de déclarer.

- Je ne sais pas... J'avais envie de te voir, de te parler, de t'embrasser...

Code by Sleepy

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [TRF] [HOT] Light me up (ft. Le Joker)   Sam 8 Oct - 10:10





Light me up





Visiblement, Jay n’en avait rien à faire de la tenue, et ce qu’il avait à lui dire était clairement moins urgent que de l’embrasser fougueusement là tout de suite, maintenant. Et même si ça ne l’étonnait pas vraiment venant de son boss, elle était très, très loin de s’en plaindre, savourant chaque seconde de ses lèvres contre les siennes alors qu’il baisait littéralement sa bouche, sa langue faisant des choses si obscènes avec la sienne qu’en quelques secondes, elle sentit ses sous-vêtements s’humidifier. Elle gémit longuement, ses mains oubliant toute prudence et allant s’enfouir dans ses cheveux, le décoiffant plus efficacement que la tête par la fenêtre à 130 kilomètres par heure sur l’autoroute.

Elle s’en foutait. En quelques secondes de baisers fougueux, Lexy avait mis son cerveau en pause et se contentait de le presser contre elle, remontant une cuisse contre sa jambe jusqu’à l’enrouler autour de ses hanches. Elle le voulait plus près, toujours plus près, elle avait besoin de sentir son corps contre le sien, sa bouche en mouvement contre la sienne, ses mains sur elle, ses bras l’enlaçant pour plus jamais la laisser partir... Fuck. Elle remercia un instant Ray et les précautions qu’il devait prendre, qui l’empêchaient actuellement de laisser des traces humides sur le costume du Clown Couronné.

Ils finirent par séparer leurs lèvres pendant quelques instants, et Lexy en profita pour reprendre son souffle. Sa respiration était haletante, chargée d’un désir qu’il s’était plu à embraser et qui brûlait maintenant chaudement dans le creux de ses cuisses. Bordel, qu’est-ce qu’elle avait envie de lui. Son bas-ventre se consumait littéralement, se répandant sa merci dans son buste jusqu’à la pointe de ses doigts qui se crispèrent sur l’arrière de sa tête. Ses yeux se verrouillèrent dans les siens, dilatés par son désir évident et elle eut de nouveau l’envie de se ruer sur ses lèvres. « Lexy... Je suis tellement perdu. Tu me perturbes. Je ne sais pas ce qu'il se passe. Toi et moi... Tu vois... » Elle voyait très bien. Elle comprenait ce qu’il se passait en lui, du moins elle le pensait. Elle était prête à lui donner le temps qu’il lui faudrait pour apprivoiser cette ancienne partie de lui qu’il avait enfoui.

Alors qu’il baissait la tête, elle grogna légèrement quand il brisa leur contact visuel et sa main se glissa sur sa joue, dansant sur les lignes de son visage pendant qu’elle s’amusait à déposer de petits baisers partout où elle pouvait atteindre. Un nouveau faible grondement échappa ses lèvres alors qu’il recula, et une moue boudeuse se dessina sur ses lèvres. Elle s’effaça bien vite cependant quand il se mit à l’attirer dans les couloirs, la menant elle ne savait où. Elle n’était jamais venue à l’Atout Pique – du moins, pas cette dernière année – et n’avait donc aucun moyen de se repérer dans les passages secrets déserts. Bientôt cependant, il ouvrit une porte et elle s’engouffra rapidement dedans pour ne pas être vue, et fit quelques pas à l’intérieur, analysant les alentours.

Leur micro-promenade lui avait au moins permis de s’éclaircir légèrement les idées et de calmer le désir brûlant dans le creux de ses reins et obscurcissant son esprit. Était-ce... sa chambre ? Curieuse, elle fit un pas à l’intérieur et observa les meubles et le grand lit trônant tout près. Elle se retourna en entendant la clé tourner dans la serrure et lui refit face, cherchant son regard. En quelques secondes il était de nouveau près d’elle, ses doigts mêlés aux siens et ses lèvres contre les siennes, partageant leur souffle. « Je ne sais pas... J'avais envie de te voir, de te parler, de t'embrasser... » Les pupilles d’Alexys se dilatèrent de nouveau et l’instant d’après, elle plaquait sans ménagement son boss contre la porte derrière lui, ses mains de chaque côté de sa tête.

Si c’était l’embrasser qu’il voulait, il allait être servi.

Elle pressa son corps contre le sien, le maintenant contre la porte et ses mains glissèrent sur ses poignets pour l’empêcher de bouger. Ses lèvres ne gaspillèrent pas une seconde à l’embrasser fougueusement, le laissant goûter de la pointe de la langue le feu et la passion qui se cachait derrière son attitude toujours plus composée et réfléchie. Elle pressa son genou entre ses cuisses et fit remonter la sienne jusqu’à ce qu’elle puisse se frotter contre son entrejambe. Elle maintint dans cette position pendant quelques minutes avant de relâcher ses mains, les faisant glisser le long de ses bras jusqu’à ses flancs qu’elle caressa longuement, ses lèvres ne lâchant pas une seule seconde les siennes.

Après de longues minutes de baisers fougueux et passionnés, elle consentit à le laisser reprendre son souffle et fit glisser ses baisers dans son cou, léchant, embrassant, suçotant et mordillant délicatement toute la peau qu’elle pouvait trouver. Elle fit attention à ne pas laisser de marques cependant, sachant au fond d’elle qu’elle ne pouvait pas se le permettre. Elle se détacha juste assez de lui pour laisser courir ses mains de ses cuisses jusqu’à ses épaules, ses mains frôlant son aine et appréciant chaque relief de son torse. Elle tira légèrement sur son col pour venir dévoiler une épaule pâle et tatouer qu’elle découvrit du bout des lèvres, des dents et de la langue, sa cuisse se pressant un peu plus contre son entrejambe. « Je ne devrais pas être là... » dit-elle dans un souffle, la voix légèrement rauque.

Elle ne devrait pas être à l’Atout Pique. Elle ne devrait pas être en compagnie de son boss là où ils pourraient être surpris. Elle ne devrait pas être dans sa chambre en train de l’embrasser comme si sa vie en dépendait. Elle ne devrait pas lui faire perdre son temps, à la subtiliser à ses invités durant un événement si important... « Mais j’ai tellement envie de vous, boss... » Un grondement sourd s’éleva dans sa gorge en rependant aux Reines ayant accaparées son attention toute la soirée, et elle lui mordit un peu plus fermement la clavicule. Attrapant l’une de ses mains, elle la guida jusqu’à son entrejambe par-dessus ses vêtements, le laissant sentir à quel point elle avait envie de lui. « Le bal... vos invités... vos reines... » tenta-t-elle de protester, ses lèvres venant retrouver les siennes. « Vous devriez être avec eux, » murmura-t-elle, relâchant sa main afin de pouvoir venir caresser son membre qui se dessinait sous son pantalon. « Mais je n’ai aucune envie de vous laisser partir. »
Revenir en haut Aller en bas
Le Joker
BLACKJACK
BLACKJACK
avatar

Age : 24

MessageSujet: Re: [TRF] [HOT] Light me up (ft. Le Joker)   Sam 8 Oct - 12:55



Feelings suck - Part 2


- I BELIEVE WHATEVER DOESN'T KILL YOU, SIMPLY MAKES YOU... STRANGER. -


Le Joker fut plaqué contre la porte. Elle bloqua ses poignets et l'embrassa langoureusement. Il sentait sa cuisse remontée le long de la sienne jusqu'à ce qu'elle heurte son entrejambe. Elle le dominait très clairement et se laissait faire. Ses mains parcoururent le corps du clown au gré de leurs baisers. Il retrouva la liberté de ses mains et put enfin respirer lorsqu'elle stoppa leur étreinte. Il se faisait désormais le cou puis l'épaule. Il ne l'arrêta pas malgré le risque qu'on les surprenne dans leur action. Il glissa une main dans ses cheveux tandis que de l'autre, il alla la plaquer contre ses fesses.

- Je ne devrais pas être là...

En effet, elle ne devrait pas être ici. Le Joker lui avait défendu de venir en tant que Lexy ici. Et pourtant, malgré le risque, malgré les conséquences que cela pouvait engendrer, il avait pris la peine de compromettre la couverture de sa dulcinée pour passer un moment avec elle. Quel égoïste !

- Mais j’ai tellement envie de vous, boss...

Il lâcha un petit gémissement lorsqu'elle lui mordit la clavicule. Il se laissa guider par la belle brune. Sa main, par-dessus ses vêtements, entra en contact avec son entre-jambe. Il referma sa main, pressant contre pantalon et lui arrachant un baiser.

- Le bal... vos invités... vos reines... Vous devriez être avec eux.

Elle avait raison. Seulement, ses reines, il n'en avait rien à foutre. Ses invités, il les méprisait, même ses sbires. Le bal, c'était une mascarade. Il asseyait son pouvoir sur la ville. Il rappelait à tout le monde que le Joker détient le pouvoir absolu sur les autres. Gotham est au Joker. Il fait ce qu'il veut, quand il veut, avec qui il veut. Il sentit sa main se diriger vers son entrejambe tandis que le clown détachait son pantalon et glissait sa main dans sa culotte.

- Mais je n’ai aucune envie de vous laisser partir.

Lui non plus. Et alors qu'elle lui caressait l'entrejambe, il commença à jouer de ses doigts sur son sexe mouillé. Il l'embrassa longuement, langoureusement, fougueusement. Leur étreinte sembla durer une éternité. Le Joker ne pensait plus à rien. Il ne pensait pas à ses reines. Il ne pensait pas à celle de la soirée, Riley. Il ne pensait plus à ses convives. Il ne pensait plus à Gotham. Il ne pensait plus à rien. Ses pensées se perdirent au gré de leur étreinte. Puis, ils furent interrompus lorsque quelqu'un frappa à la porte de la chambre. Heureusement pour le clown, il l'avait fermé à clé.

- Monsieur Joker ? Vous êtes là ?

Le Joker sentit le sang monté dans sa tête. Cela le freina dans son mouvement et retira sa main de la culotte de Lexy et lui plaqua sa main humide sur sa bouche en lui murmurant un doux Shhhhht.

Code by Sleepy

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [TRF] [HOT] Light me up (ft. Le Joker)   Dim 9 Oct - 1:52





Light me up





Un long gémissement s’échappa de sa gorge alors qu’il glissait sa main dans ses sous-vêtements, son pantalon tombant à ses pieds sans qu’elle ne cherche à le retenir. Elle étouffa les sons qui s’échappaient de sa bouche dans ses baisers, et commença à rouler des hanches légèrement, accompagnant le mouvement lascif de ses doigts contre son sexe. Fuck. S’il y avait une chose qu’elle pouvait lui concéder, c’était qu’il savait s’y prendre. En quelques mouvements habiles de ses doigts blancs, elle sentit son excitation couler sur sa peau et sur l’intérieur de sa cuisse. D’un geste fébrile, elle lui ouvrit sa ceinture et se retint de lui arracher directement son pantalon, le laissant simplement tomber sur ses chevilles accompagnés de son boxer.

Elle empoigna fermement son membre dressé et commença un régulier mouvement de va-et-vient, son pouce dessinant de petits cercles sur le sommet de son gland. Ils restèrent un moment ainsi, à se toucher mutuellement, à s’amener l’un l’autre de plus en plus proche de leur limite respective. Elle rapprocha son corps du sien sans lâcher ses lèvres, et s’apprêtait à aller plus loin quand quelqu’un se mit à tambouriner à la porte, brisant le moment torride qu’ils partageaient. « Monsieur Joker ? Vous êtes là ? » Monsieur Joker ? Il était sérieux là le type ? Un grondement sourd et presque furieux commença à s’échapper de sa gorge, mais qui se transforma vite un gémissement de protestation quand elle sentit les doigts du Joker quitter son sexe humide.

Elle tourna la tête vers lui juste à temps pour qu’il plaque sa main contre sa bouche pour la faire taire. « Shhhhht. » Elle esquissa une moue boudeuse contre sa main, mais la douceur de son ton l’empêcha de le regarder de travers. Elle hocha légèrement la tête pour indiquer qu’elle avait compris et commença à lécher l’humidité sur ses doigts, les aspirant peu à peu dans sa bouche sans le moindre bruit, les nettoyant avec attention et en le regardant droit dans les yeux. Elle commença à faire des allers-retours avec sa bouche dessus, suivant ceux que sa main continuait sur son sexe. Contrairement à lui, elle n’avait jamais cessé sa calme masturbation et l’avait simplement ralenti à l’intervention du gêneur.

Il ne voulait pas qu’elle parle bien entendu, mais rien ne l’empêchait de faire des choses avec sa bouche, n’est-ce pas ? Elle vint lui mordre le menton légèrement et écarta son poignet de sa main libre avant de venir ouvrir sa chemise sur toute la longueur pour dévoiler son corps pâle. Bordel, qu’est-ce qu’elle aimait son corps. Tout était parfait pour elle, de la couleur blafarde de sa peau à l’encre de ses tatouages, de la fermeté de ses muscles au relief saillant de ses abdos, de la douceur à l’odeur de sa peau. Sa bouche gourmande trouva rapidement son chemin pour découvrir son torse de la pointe de sa langue et du plat de ses lèvres, la cime de ses doigts dessinant une promesse dansante.

Bientôt, elle fut à genoux à ses pieds, son sexe fièrement dressé devant son visage. Esquissant un dernier sourire carnassier, les yeux rivés sur lui, elle fit lentement disparaître son membre dans sa bouche, l’avalant jusqu’à ce que son nez se heurte au plat de son bas-ventre. Ronronnant amoureusement, elle le laissa gérer le sbire pendant qu’elle s’occupait de lui, décidant que s’il ne le tuait pas, elle le ferait elle-même plus tard. Faisant jouant sa langue sur son gland ou le léchant sur toute sa longueur, elle se mit à le sucer langoureusement faisant de profonds va-et-vient, sa main se glissant jusqu’à ses bourses pour les masser sensuellement. Surveillant les expressions de son visage, elle s’amusa à ponctuer sa fellation de coups de langue, de légères morsures, et de sucions plus accentuées à chaque fois qu’il tentait de répondre à l’autre abruti, un sourire joueur et quelque peu sadique et carnassier sur les lèvres.


Dernière édition par Alexys Lewis le Lun 10 Oct - 19:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Joker
BLACKJACK
BLACKJACK
avatar

Age : 24

MessageSujet: Re: [TRF] [HOT] Light me up (ft. Le Joker)   Lun 10 Oct - 11:40



A Good Blowjob - Part 1


- I BELIEVE WHATEVER DOESN'T KILL YOU, SIMPLY MAKES YOU... STRANGER. -


Le Joker se laissa aller. Elle lui léchait à présent ses doigts mouillés. Elle ouvrit sa chemise et fit parcourir sa langue le long de son torse et ses abdominaux. Il adorait ça. Et alors que l'autre connard tambourinait à la porte demandant au Joker d'ouvrir pour une urgence, il baissa la tête pour rencontrer le regard de la douce mais non moins sexy Lexy. Au fur et à mesure, son sexe s'endurcit jusqu'à ce qu'elle atteigne son entre jambe. Il sentit alors son sexe être englouti dans la bouche de Lexy. Elle alla jusqu'à toucher son bas ventre avec le bout de son nez. Elle le lécha, le suça, joua avec ses boules comme une pro. Il aimait ça et hésita à répondre à l'intrus qui frappait à la porte. Il ne quitta pas les yeux de la belle brune qui semblait savourer son membre en érection. .

- QUOI ?! Je...

Il fut coupé dans son élan par un coup de langue et une pression sur ses boules auxquels il ne s'attendait pas. Il plaqua ses mains sur la tête de Lexy et accompagnait ses mouvements. Il la serra fermement entre ses doigts blanchâtres et fit lui aussi des va-et-vient avec son bassin.

- Dégage, connard. Patron ! Patron ?

Putain mais quoi encore ? Le Joker commençait à être agacé mais adorait tellement la fellation que lui offrait son As de Trèfle. Il l'aimait pour ses nombreuses qualités mais aussi pour ses nombreuses capacités. Il reconnut la voix de son valet de trèfle. Un homme fidèle et professionnel. Qu'est-ce qu'il voulait, l'enculé ?

- Qu'est-ce que... euh... vous venez me... HA.... faire chier encore ?

Il la regarda. Elle souriait. La salope. Il adorait ça. Mais, le valet risquait de griller l'action du Joker. Quoique, le clown repensa au fait que la porte était scellée. Autant de l'extérieur que de l'intérieur. Il jeta un coup d’œil à la porte, fronçant les sourcils lorsque son valet se remit à parler.

- Patron ? Ça va ? Je vous dérange pas ?.

- BAH SI ESPÈCE DE GROS ENCULÉ. TU LE DÉRANGES PENDANT QUE SON AS DE TRÈFLE LUI FAIT UNE SALOPERIE DE FELLATION. ALORS DÉGAGE, CONNARD !!.

- Joker ? Ne réponds pas ça.

Jack et Anger étaient apparus dans un coin de la pièce créant chez le Joker un sentiment d'énervement. Il vit qu'Anger était en train de gueuler contre la porte tandis que Jack le regardait avec des yeux rêveurs, une main dans son caleçon. Alors qu'il l'incita à aller plus vite, il se retourna une nouvelle fois vers la porte.

- Je vais bien, connard. Laisse-moi tranquille. On peut plus se faire sucer tranquille par une servante ici.

Code by Sleepy

_________________





Dernière édition par Le Joker le Jeu 13 Oct - 14:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [TRF] [HOT] Light me up (ft. Le Joker)   Jeu 13 Oct - 13:47





Light me up





Lexy ronronna plus fort quand elle sentit ses mains se glisser dans ses cheveux pour les agripper fermement, et relaxa sa gorge pour le laisser aller et venir à sa guise dans sa bouche. Elle rit légèrement autour de lui quand elle l’observa du coin de l’œil galérer pour répondre aux abrutis osant venir tambouriner à sa porte, un sourire joueur aux lèvres. Elle ne pouvait nier prendre un certain plaisir dans cette situation, à détailler ses traits qui prenaient une toute autre expression que son éternel rictus, à dévorer du regard son visage et à se bercer au rythme de sa respiration. Elle voulait jouer avec lui et elle n’allait pas s’en priver. « Dégage, connard. Patron ! Patron ? » Lexy feula littéralement contre son membre, tournant légèrement la tête pour foudroyer la porte du regard.

Elle allait les buter. Tous autant qu’ils étaient. Le sbire, ce nouveau connard, les invités, les valets, les reines, tout Gotham, elle allait tous les faire brûler. Elle transformerait cette cité en cendre et peut-être qu’alors, peut-être qu’alors ils la laisseraient faire sa putAIN DE FELLATION EN PAIX. Elle lança un coup d’œil vaguement menaçant à Jay avant de le sucer un peu plus fort, le dissuadant de l’arrêter là. Heureusement, il avait l’air au moins tout aussi irrité qu’elle par ces interruptions, et elle se contenta de s’occuper de sa tâche du moment pendant qu’il s’occupait de ses sous-fifres.

« Qu'est-ce que... euh... vous venez me... HA.... faire chier encore ? » Très bonne question. Elle n’en avait rien à foutre qu’il soit en plein milieu d’un bal, il était le Joker bordel de merde, est-ce qu’il s’était si ramolli que ça pour qu’un carnaval de clampins se permettent de venir le déranger dans sa chambre sans peur de mourir ou de le regretter ? « Patron ? Ça va ? Je vous dérange pas ? » Lexy referma légèrement sa bouche sur son membre, lui laissant sentir ses dents en guise d’avertissement. Elle ne voulait pas être découverte certes, mais les portes étaient scellées et il était très clair qu’il y aurait davantage de morts s’il ne faisait pas quelque chose, tout de suite.

Elle lui lança un sourire carnassier et suivit docilement la légère pression de ses mains, commençant à bouger plus vite la tête sur son membre dressé. Elle sentit son sexe pulser contre sa langue et elle le suçota presque tendrement alors que ses mains s’amusaient à le masser de façon un peu plus prononcée. « Je vais bien, connard. Laisse-moi tranquille. On peut plus se faire sucer tranquille par une servante ici. » Une... quoi ? Quelque chose de flamboyant passa dans les yeux d’habitude si métalliques et glacés de Lexy et elle referma sa mâchoire sur son gland, le mordant en faisant attention tout de même à ne pas trop le blesser.

La suite des événements se passa très rapidement. Lexy retira brusquement ses mains pour lui saisir les poignets et les tordre, libérant sa tête qu’elle recula pour libérer son sexe désormais mouillé de salive. Feulant silencieusement comme un félin en colère, elle profita de son emprise sur ses mains pour lui tordre le bras et le balancer sans ménagement sur le lit, le suivant dans le mouvement pour le plaquer fermement contre le matelas confortable, le bâillonnant d’une main ferme pour l’empêcher de parler ou d’émettre le moindre son. Elle roula ses hanches contre les siennes pour le distraire et se redressa quand elle entendit de nouveau la voix du valet résonner derrière la porte.

Elle n’attendit même pas qu’il ait fini sa phrase, ou même de comprendre ce qu’il disait. Imitant avec une perfection dérangeante la voix du Joker, elle se tourna vers la porte et hurla sur son pseudo-sous-fifre. « MAIS PUTAIN, CONNARD ! QU’EST-CE QUE TU COMPRENDS PAS DANS DEGAGE DE LA ? BARRE-TOI, OU JE DONNE TA BITE EN DESSERT AU BANQUET ! » Un grognement furieux caractéristique s’éleva de sa gorge alors que le valet décampait, et elle se tourna de nouveau vers lui, les yeux flamboyant.

« Shhhhht, » souffla-t-elle d’un ton sarcastique, imitant ce qu’il lui avait dit quelques instants plus tôt. Sa main quitta sa bouche pour presser contre son torse et le plaquer contre le matelas, sa jumelle se glissant entre eux pour saisir son sexe et se remettre à le caresser. « Vous ramollissez, boss… » dit-elle avec un sourire en coin, fière de son double sens. Elle vint s’asseoir sur ses cuisses, sa main s’accélérant sur son membre dressé. « Servante, hm ? »
Revenir en haut Aller en bas
Le Joker
BLACKJACK
BLACKJACK
avatar

Age : 24

MessageSujet: Re: [TRF] [HOT] Light me up (ft. Le Joker)   Jeu 13 Oct - 14:18



A Good Impression


- I BELIEVE WHATEVER DOESN'T KILL YOU, SIMPLY MAKES YOU... STRANGER. -


Le Joker sentit la mâchoire de sa belle Lexy se refermer sur son gland. Elle le mordit. Il eut un petit gémissement mais comprit de suite que le mot servante ne lui avait guère plu. Seulement, il n'allait pas gueuler qu'il se faisait sucer par son as de Trèfle. La couverture de la belle en aurait été compromise et les ragots dans Gotham auraient fusé. Or, ce n'était pas le moment pour ce genre de scandale ni mettre la vie de sa meilleure espionne en jeu. Il ne comprit guère les événements qui suivirent. Alors que le valet tambourinait à la porte, voulant expressément que le maître des lieux revienne à la fête, Lexy saisit ses poignets et les tordit. Il ne put pas se débattre et se retrouva alors jeter sur le lit. Il fut plaqué contre le matelas, le sexe mouillé en érection se retrouvant proche de l'entrejambe habillé de l'As. Une main empêcha le clown de parler et il en profita pour sortir sa langue et léchouiller la paume de cette main qui le bâillonnait. Elle roula des hanches puis sembla regarder vers la porte tandis que le Joker fermait les yeux, le sexe en érection, savourant cette emprise qu'elle avait sur lui.

- Sérieux, Patr....

- MAIS PUTAIN, CONNARD ! QU’EST-CE QUE TU COMPRENDS PAS DANS DÉGAGE DE LA ? BARRE-TOI, OU JE DONNE TA BITE EN DESSERT AU BANQUET !

Le Joker rouvrit les yeux aussi sec. La main était toujours plaquée contre ses lèvres. La voix était exactement la sienne. Lexy ? Lexy pouvait l'imiter ? Il en perdit le plaisir qu'il ressentait. Il croisa alors son regard tandis que les pas du valet s'éloignaient. Elle le regarda aussi. Le Joker était consterné. Comment avait-elle fait ça ?.

- Qu...

- Shhhhht.

Il ne put s'empêcher de rire face à ces mots. Du moins, face à son geste. Elle le plaqua contre la matelas en mettant sa main sur son torse. Puis, elle se recula un peu, s'asseyant sur ses cuisses et en profita pour saisir le membre du Joker. Il avait en effet quelque peu débander depuis l'intervention du Joker à travers la bouche de Lexy...

- Vous ramollissez, boss

Il la regarda lui sourire puis accéléra les mouvements de sa main sur son sexe. Le Joker se détendit et reprit le plaisir là où il avait commencé. Mais une question vint chasser l'image de Lexy nue le chevauchant de son esprit.

- Servante, hm ?

- J'avoue. Servante ? Sérieux, Joker.

Eh bah voilà que Jack s'en mêle. D'ailleurs, il était bizarre de ne pas voir Anger à ses côtés. En remarque, quoi de plus logique puisque maintenant, il ne ressentait que du plaisir. Il saisit la main libre de Lexy et entrelaça ses doigts avec les siens, fortement, fermement. Il ne la quitta pas des yeux, ne faisant plus attention à Jack qui alla s'asseoir dans un coin et qui plongea une main dans son caleçon, laissant apparaître son sexe. Il regarda le Joker avec un sourire malicieux.

- Hé, je suis la partie humaine. C'est un besoin naturel, bro.

Bro ? Ouais, Le Joker préféra oublier ça et se concentra sur Lexy. Moyennement remis de l'imitation de celle-ci, il l'attira vers lui, l'embrassa longuement et langoureusement puis lui souffla à l'oreille quelques mots.

- Suce-moi jusqu'à m'en faire jouir, babe.

Code by Sleepy

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [TRF] [HOT] Light me up (ft. Le Joker)   Sam 15 Oct - 14:21





Light me up





Lexy esquissa une moue boudeuse et entrelaça ses doigts avec les siens, serrant sa main dans la sienne. Elle se laissa attirer contre lui pour un nouveau baiser mais ramena leurs mains jointes à côté de sa tête, le forçant dans une position un peu plus soumise encore, dominant leur position. Un grondement possessif s’éleva dans sa gorge alors qu’elle baisa sans ménagement sa bouche, prenant le contrôle de leur échange avec une passion brûlante non refoulée. « Suce-moi jusqu'à m'en faire jouir, babe. » Elle eut un sourire carnassier et vint lui mordre la lèvre amoureusement, la main sur son sexe remontant pour masser le gland dans sa paume, ses doigts jouant sur les bords. « Want me, boss? » murmura-t-elle d’une voix chaude contre ses lèvres.

Elle roula ses hanches contre ses cuisses, cherchant la friction qu’il avait créé un peu plus tôt et qui lui manquait. Son bas-ventre était en feu et elle avait besoin de relâcher la pression d’une façon ou d’une autre. Tout était beaucoup trop étouffant pour elle. Elle avait trop de vêtements, elle avait chaud, elle était privée de ses doigts, de son contact, le binder de Ray lui serrait inconfortablement la cage thoracique et ses multiples interruptions avaient amené ses nerfs à vif. Phoenix se sentait presque en train de se consumer elle-même et si Ryan n’était pas là pour compenser son instabilité mentale, sans doute serait-elle en train de chevaucher sauvagement son partenaire pour éliminer toute sa frustration.

Heureusement, Ryan était là pour veiller au grain. Elle détourna habilement l’attention de Phoenix et canalisa son tempérament de feu de lui donnant l’envie de faire partager sa frustration. Sa main ralentit légèrement la cadence sur son sexe et elle resta penchée sur lui, sa tête disparaissant dans son cou pour lui embrasser et lui mordre la peau. « Tell me boss, » ronronna-t-elle d’un ton joueur et séducteur. « How much do you want me? » Elle vint lui lécher et mordiller l’oreille, avant de redescendre dans son cou, laissant une trace humide de son passage. Frustrée de sentir encore ses vêtements sous ses doigts, elle le força rapidement à se redresser pour lui ôter complètement sa chemise et son nœud papillon qu’elle envoya valser dans un coin.

Elle emmerdait les responsables du repassage.

Elle amena leurs mains jusqu’à ses cheveux pour qu’il s’y accroche et la relâcha, utilisant sa main pour caresser et découvrir son torse du bout des doigts. Elle passa ensuite les prochaines nombreuses minutes à recouvrir son torse de baisers, de morsures, de longues lèches et de petits suçons qui disparaitraient au bout de quelques minutes. Elle prit le temps de cartographier chaque zone plus sensible, les notant soigneusement dans un coin de son esprit et en descendant de plus en plus bas, jusqu’à suivre le creux de son aine de la langue. Elle arriva enfin à son membre qu’elle n’avait pas cessé de caresser, et ne perdit pas de temps à l’engloutir totalement de nouveau dans sa bouche.

Elle ne perdit plus de temps en teasing et commença dès lors à aspirer son membre profondément dans sa gorge, prenant immédiatement un rythme soutenu. Sa main vint trouver ses bourses une nouvelle fois et elle les massa avec application. Oh, elle allait le sucer jusqu’à ce qu’il jouisse. Elle aspirerait ses couilles par la verge s’il le fallait, mais elle avait la ferme intention de lui donner autant de plaisir qu’elle en était capable. Elle donna de rapides coups de langue sur le sommet de sa verge, et laissa la pointe de ses dents trainer très légèrement sur sa longueur, avant de reprendre sa fellation plus rapide.
Revenir en haut Aller en bas
Le Joker
BLACKJACK
BLACKJACK
avatar

Age : 24

MessageSujet: Re: [TRF] [HOT] Light me up (ft. Le Joker)   Sam 15 Oct - 22:52



A Good Blowjob - Part 2


- I BELIEVE WHATEVER DOESN'T KILL YOU, SIMPLY MAKES YOU... STRANGER. -


Elle lui mordit les lèvres tandis qu'il sentait sa main manipuler son membre en érection puis masser son gland avec la paume de sa main. Mon dieu qu'il adorait ça. Il souriait de plaisir. .

- Want me, boss ?

Il accompagna ses mouvements de hanches puis elle fit glisser sa main dans ses cheveux. Le Joker en profita pour glisser son autre main dans sa brune chevelure. Elle, de son côté, plongea dans son cou pour le baiser et le mordre.

- Tell me boss. How much do you want me ?

Il voulait tellement de choses avec elle. Elle vient lui lécher et mordiller l'oreille puis la sentit descendre dans son cou. Elle lui enleva sa chemise et le Joker se retrouva torse nu, sa musculature apparente et ses tatouages. Puis, les mains dans les cheveux, le Joker la vit descendre sur son torse. Elle le baisa, le lécha et le suçota. Il la sentit englober son membre dressé d'une traite. Elle enfonça sa bite jusque dans le fond de sa gorge et entama un rythme soutenu au gré des gémissements du Joker qui tenait fermement les cheveux de Lexy. Elle le suçait tellement bien. Il adorait ça. Il savourait ce moment. Il gémissait lorsqu'il sentit ses dents effleurées sa verge. Sa main vint lui masser les couilles. Mais, mon dieu, il adorait ça. Et la fellation repartit de plus belle. Il gémissait. Cela l'étonnait autant qu'il adorait. Il écarta un peu plus les jambes pour lui laisser la place nécessaire. Sentant sa jouissance ultime arriver, le clown se concentra pour ne pas la laisser s'échapper.

- Allez Joker, donne tout !!

- Oh putain, mec... Vas-y, paye ta fellation. Jack, regarde-moi ça ! Oh la la comment elle le suce... La saloooope. Hmmm, continue ma belle, tu vas me faire jouir.

Alors que Jack se caressait la bite dans un coin de la chambre, Anger était proche du lit, la bite dans la main, proche de Lexy suçant le Joker. On est à la limite de la vidéo porno où les mecs se font sucer à tour de rôle. Anger riait aux éclats tandis que le clown tentait de faire abstraction de son double colérique. Le plaisir que lui procurait Lexy étant sans faille. Sa jouissance n'allait pas tarder à jaillir de son pénis en érection. Anger se branlait de plus en plus fort. Puis soudainement, Jack disparut, le Joker se releva et plaqua la tête de Lexy contre son bas ventre, sa bite profondément enfoncée dans sa gorge pendant qu'Anger jouissait dans un rire machiavélique.

- Oh, Lexy, fuck... You're so good... I'm coming, I'm coming...

Et le Joker se libéra dans sa bouche, prononçant son nom, gémissant, se tordant de plaisir alors que ses mains se refermaient fermement dans ses cheveux, la tenant violemment. Puis, soudainement, Anger disparut et le Joker se soulagea. Il retomba sur le dos et souffla fortement. Revoyant le visage de Lexy lorsqu'il jouissait en elle, le Joker massa la tête de Lexy lorsque...

- Patron !!!

- PUTAIIIIN !!!! LA MEILLEURE PARTIE ARRIVAIT : CELLE OÙ LA MEUF JOUE AVEC LE SPERME ET L'AVALE BORDEL DE BIIIIIITE.

Le valet était revenu tambouriner à la porte, demandant pressement à son Roi de revenir à la fête. Les invités attendaient le discours officiel pour sa nouvelle reine.

- PUTAIN ! QUOI ENCORE ?

Code by Sleepy

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [TRF] [HOT] Light me up (ft. Le Joker)   Dim 16 Oct - 9:31





Light me up





Lexy esquissa un sourire joueur et satisfait quand elle sentit les spasmes commencer à parcourir son corps, accélérant la cadence progressivement pour le mener jusqu’à l’orgasme. « Oh, Lexy, fuck... You're so good... I'm coming, I'm coming... » Oh, elle aimait tellement les sons qu’il faisait. Chaque gémissement, chaque grognement, chaque mot qu’il pouvait murmurer était comme une mélodie qu’elle écrivait de la pointe de la langue et des doigts. Elle relaxa au maximum sa gorge quand elle sentit ses mains se crisper sur ses cheveux, et le laissa maintenir sa tête alors qu’il jouissait dans sa bouche, le goût de sa semence emplissant soudainement ses sens.

Elle accepta docilement tout ce qu’il avait à lui donner, le regardant d’un air amusé et narquois alors qu’il retombait mollement sur le matelas, la respiration hachée et le souffle court. Elle ronronna doucement, jouant un instant avec le liquide épais avant de l’avaler, et d’aller nettoyer son membre et ce qui avait pu lui échapper à coup de petits coups de langue joueurs. Elle ronronna de plaisir quand les doigts de son boss se mirent à masser son crâne, lui lançant un regard voilé par le plaisir. Elle commençait doucement à faire remonter ses baisers sur ses abdos, lui mordant légèrement à gauche du nombril quand une nouvelle fois, quelqu’un vint les interrompre. Phoenix ouvrit brutalement les yeux et ses pupilles dilatées se rétrécir et semblèrent s’enflammer. Ah, non, ça il en était hors de question. Un feulement furieux s’éleva de sa gorge et elle redressa la tête, se tournant vers la porte.

« PUTAIN ! QUOI ENCORE ? » Elle n’aurait pas dit mieux... en revanche, elle pouvait faire mieux. C’était décidé, c’était bite-anas split flambé pour le dessert. « Je vais buter ce sale fils de pute, » murmura-t-elle à Jay, un incendie dans son regard. S’arrachant de l’étreinte de ses mains, Phoenix s’assied brusquement sur le lit et se pencha pour attraper la première arme à feu qui lui tombait sous la main et visa en direction de la porte, avant de tirer sans aucune forme de pitié. Elle savait que la porte était sans doute à l’épreuve des balles mais sur le moment, elle n’en avait absolument rien à faire.

Phoenix n’était pas quelqu’un de très patient, et elle avait horreur de se faire interrompre, en particulier quand elle était clairement en train de faire quelque chose d’intéressant et qu’elle avait déjà prévenu – et menacé ! – la personne de dégager de là. Sa main libre attrapa rapidement l’un des couteaux qu’elle avait réussi à garder malgré les fouilles à l’entrée de Blackjack avant le début du bal, et s’avança vers la porte, tirant toujours à intervalle régulier. Elle allait écorcher vif la personne. Lui brûler la peau à l’acide, couche par couche. Mettre le feu à sa chair. Dissoudre ses os. Lui arracher ses parties génitales. Lui enfoncer des explosifs à faibles charges dans le cul et les allumer pour les faire exploser. Lui faire fondre les yeux. Et le tout pas forcément dans cet ordre.

Et elle avait la ferme intention de le faire là, tout de suite, maintenant. Elle allait ouvrir cette putain de porte, chopper le connard qui tambourinait comme un clodo depuis tout à l’heure et qui visiblement avait des problèmes d’audition, et lui faire regretter le jour de sa naissance.
Revenir en haut Aller en bas
Le Joker
BLACKJACK
BLACKJACK
avatar

Age : 24

MessageSujet: Re: [TRF] [HOT] Light me up (ft. Le Joker)   Dim 16 Oct - 11:27



A Troublemaker is a Dead Man


- I BELIEVE WHATEVER DOESN'T KILL YOU, SIMPLY MAKES YOU... STRANGER. -


- Je vais buter ce sale fils de pute.

Lexy semblait soudainement presque aussi furax que le Joker. Et alors qu'elle se relevait pour attraper son flingue, une énorme fumée rouge apparut. Anger... encore. Décidément, ils n'allaient pas lui lâcher la grappe. Le Joker profita des coups de feu pour se rhabiller en quatrième vitesse. Anger jubilait et se trouvait entre Lexy et la porte sur laquelle elle tirait. Il riait à chaque balle qui passaient à travers son corps. Il la dévorait des yeux, limite, il la désirait. Si seulement il pouvait la toucher... De son côté, le Joker tenta de raisonner Lexy et d'arrêter ses tirs mais, saisissant un couteau, elle avança vers la porte. On n'entendait plus les coups que portait le valet sur la porte criblée de balles. Puis, une faible voix se fit entendre.

- Patron ? Vous foutez quoi là-dedans ?

- Aaaaah, tire-moi dessus autant que tu veux bébé. Hmmm. OH MERDE. Il va se la fermer lui. Et, d'ailleurs, J., celui-là, tu me le zigouilles. Je t'ai toujours dit qu'il cassait les couilles.

Le Joker se leva avec précipitation et s'interposa entre Lexy et la porte. Il la prit par le bras et la balança sur le lit. Il bloqua ses mains, son doigt toujours sur la gâchette, son autre main sur le couteau, et il l'embrassa langoureusement et profondément avant de se relever. Il ignora Anger et se dirigea vers la porte qu'il ouvrit. Le valet s'était accroupi. Le Joker le prit par les cheveux et le traîna jusqu'au milieu de la chambre. Il le rua de coups tandis qu'il le suppliait d'arrêter. Le Joker riait encore et encore. Anger se mit à leur niveau et riait lui aussi.

- Ah, je te retrouve enfin, bro. Détruis-le, sérieux ! Fais en de la bouillie. Il n'est pas digne de nous. il n'est pas digne de toi !

Et Le Joker, dans une frénésie violente, s'acharnait sur sur son valet sous les yeux de sa belle. Il riait, le sang giclait. Il saisit le couteau que Lexy tenait et le planta dans une épaule jusqu'à le planter dans le sol. Le valet hurlait de douleur. Le Joker jouissait de ce son. Soulagé une première fois, une nouvelle érection fit son apparition.

- PATRON !!! ARRÊTEZ !! JE VOUS EN PRIE

- VAS-Y, JOKER. FINIS-LE ! FINIS-LE, CE FILS DE PUTE !!

Le Joker, le visage en sang, les dents ruisselant du liquide rouge après avoir arraché un bout de joue à son valet, les yeux presque exorbités, le torse mouillé de sueur, son membre dressé apparent à travers le pantalon, regarda en direction de Lexy, lui fit un clin d'oeil et l'invita à le rejoindre pour finir le travail. Il lui attrapa le cou et l'embrassa violemment tout en glissant une main dans son pantalon, jouant avec son clitoris, passant ses doigts sur ses lèvres inférieures alors que sa langue parcourait les divers recoins de sa bouche. À côté, Anger jubilait, sautait de joie. Une réelle scène d'orgie. entre le valet qui agonisait, Anger qui bandait comme un taureau et les deux amants qui s'adonnaient à une étreinte chaude et sensuelle. Il riait encore et encore et encore et encore et encore et encore. Il reprit le couteau sous le cri du valet ressemblant à une petite fillette de dix ans qui se fait violer par le Roi des Rires. Il le tendit à la belle brune qu'il pénétrait avec ses doigts. Il approcha ses lèvres de l'oreille de Lexy puis lui murmura quelques mots.

- Vas-y ! Bute-le, ce sale fils de pute !

Code by Sleepy

_________________





Dernière édition par Le Joker le Jeu 20 Oct - 19:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [TRF] [HOT] Light me up (ft. Le Joker)   Mer 19 Oct - 21:27





Light me up





« Patron ? Vous foutez quoi là-dedans ? » Phoenix s’apprêtait à répondre, quand brusquement la silhouette familière de son boss se dressa devant elle. Elle cessa immédiatement de tirer et ouvrit la bouche pour protester, mais seul un cri aigu et étouffé indigné s’échappa de ses lèvres quand il saisit son bras pour la balancer sans ménagement sur le lit. Elle fit immédiatement pour se redresser, mais la bouche de son boss sur la sienne l’en dissuada très vite. Elle eut à peine le temps de répondre à son baiser que déjà, il se redressait en l’abandonnant sur les draps encore tièdes. Aussitôt, ses mains se refermèrent sur le manche de ses armes et elle se releva sur ses coudes pendant que Jay allait ouvrir la porte pour se saisir du gêneur.

Elle pencha la tête sur le côté et se mit à genoux au pied du lit en les observant, intriguée. Lexy ne savait pas réellement de quel côté pencher. Phoenix voulait rire, se noyer dans la folie contagieuse de son boss et participer à ce spectacle macabre. Mais Ryan... La situation était dangereuse. Même dans la chambre du Joker, tout était bien trop risqué et elle manquait de se faire prendre à tout instant. Si cela n’avait pas l’air d’avoir d’importance pour son boss, il n’était pas celui qui risquait de se faire tuer si jamais l’identité de l’As de Trèfle venait à se savoir. Cependant...

Elle fut ramenée à la réalité quand elle sentit les doigts du Joker toucher les siens pour s’emparer de son couteau. Son premier réflexe de survie fut de resserrer son emprise pour le garder, refusant de lâcher prise, avant de lui céder l’arme. Il pouvait bien en faire ce qu’il voulait de toute façon, cela n’avait pas d’importance. Il le planta dans l’épaule du valet et le profond cri de douleur qu’il lui arracha acheva de l’emporter avec lui dans sa spirale de folie. Un long et dément éclat de rire s’éleva de sa gorge et Phoenix commença à rire aux éclats, retombant sur son dos.

Son fou rire devint incontrôlable et elle dut prendre son visage entre ses mains, cherchant à calmer sa respiration. Elle y parvint au bout de quelques minutes, juste à temps pour voir le petit clin d’œil du Joker et son invitation à le rejoindre. Ronronnant, elle s’avança à quatre pattes sur le lit vers lui, jusqu’à ce qu’il lui attrape la nuque pour échanger un baiser sanglant et violent. Ses bras s’enroulèrent d’autorité autour de son cou et elle s’apprêtait à livrer bataille pour dominer son baiser quand elle sentit sa main se glisser dans son pantalon. Un long gémissement s’échappa de sa gorge et elle le laissa prendre le dessus, ses hanches roulant fiévreusement sur ses doigts, l’encourageant à aller plus loin.

Elle remonta sa jambe contre sa hanche pour lui donner un meilleur accès et commença à glisser sa main sur son membre de nouveau dressé au-dessus de son pantalon, lui léchant les lèvres. Elle lui suivit du regard alors qu’il allait récupérer le couteau pour le lui glisser dans la main, avant de murmurer chaudement à son oreille. « Vas-y ! Bute-le, ce sale fils de pute ! » Elle rit quand il utilisa ses propres mots et vint l’embrasser sauvagement en lui mordant légèrement la lèvre au passage. Elle ajusta sa prise sur le manche de l’arme et de sa main libre vint fermement lui attraper le poignet. « Don’t you dare stop... » murmura-t-elle en retour, le plaisir courant dans son corps comme une langue de feu.

Seulement, Phoenix aussi avait envie de jouer. Plaquant le valet au sol, elle déchira sa chemise et commença à sculpter de très profonds et larges sillons dans son torse, esquissant des arabesques compliquées. Elle ignora ses cris de douleur et accéléra le mouvement de ses hanches sur sa main, avant de chercher quelque chose du regard. Elle se retourna juste le temps d’arracher un baiser brûlant à Jay avant de se pencher pour attraper une bouteille de produit chimique inflammable quelconque qui trainait dans le coin. En un coup habile et expert du poignet, elle fit sauter la sécurité et versa directement le liquide sur ses plaies, un sourire sadique aux lèvres.

Oh, elle adorait tellement le feu. Cela allait être tellement beau. Même Ray serait fier de son œuvre d’art cette fois. D’un geste sec, elle perça sa trachée juste entre ses clavicules et versa le reste de la bouteille à l’intérieur. Elle croisa le regard paniqué du valet, suivi d’un flash de compréhension quand il réalisa ce qui allait à lui arriver. Elle contracta ses muscles intimes autour de ses doigts et cambra son corps contre le sien, sa main cherchant fébrilement le briquet dans sa poche. Rapprochant la flamme de l’extrémité de l’une des arabesques, son torse tout entier pris immédiatement feu pour terminer sur sa gorge et le brûler de l’intérieur, sous les hurlements de douleur du valet. Phoenix aurait ri, si elle n’avait pas été occupée à chevaucher plus fort les doigts du Joker jusqu’à jouir, déversant ses fluides sur la paume de sa main.

Se retournant dans ses bras pour lui faire face, elle lui attrapa la gorge et le ramena sur le lit avec force, le coinçant sur son dos pour s’asseoir sur ses hanches, se frottant indécemment contre son membre dressé, laissant une large tâche humide sur le tissu distendu. « Mission accomplished, » ronronna-t-elle dans le creux de son oreille. Elle l’embrassa avec fougue, pressant son bassin contre le sien. « I want you, Jay... » ajouta-t-elle dans un gémissement, le désir revenant au centuple.
Revenir en haut Aller en bas
Le Joker
BLACKJACK
BLACKJACK
avatar

Age : 24

MessageSujet: Re: [TRF] [HOT] Light me up (ft. Le Joker)   Jeu 20 Oct - 22:39



Coitus Interruptus


- I BELIEVE WHATEVER DOESN'T KILL YOU, SIMPLY MAKES YOU... STRANGER. -


Lexy rit à ses mots puis elle l'embrassa. Il continua à la pénétrer avec ses longs doigts blancs, aspirant durant leur baiser ses gémissements de plaisir. Leur victime, puisqu'elle n'était plus la sienne mais la leur, hurlait à la mort. Il sentit sa main saisir son poignet qu'il mouvait sur son sexe.

- Don’t you dare stop...

Oh, il ne comptait sûrement pas s'arrêter. Il comptait la faire jouir sur lui et ce, plusieurs fois même tandis qu'elle torturerait ce pauvre petit valet tout mignon, tout niais. D'ailleurs, elle le plaqua au sol, le dévêtit et commença à jouer avec son couteau sur son torse au gré de ses hurlements de douleur. Le Joker, de son côté, accélérait les mouvements de ses doigts et riait en voyant son valet se faire lacérer le corps. Elle se retourna puis leurs lèvres se trouvèrent. Il faisait chaud. Le Joker transpirait. Ses doigts s'enfonçaient dans son vagin alors qu'elle accélérait elle-aussi le mouvement. De son autre main, il avait déboutonné son pantalon et avait sorti son sexe pour se branler. Leurs lèvres chaudes se quittèrent pour que Lexy puisse attraper une bouteille de produit chimique. Elle en versa le contenu sur les plaies du valet et ils rirent ensemble. La suite fut tellement plus belle. Le Joker ne cessait toujours pas de la pénétrer lorsqu'elle lui perça la trachée et y versa le reste du produit chimique. Le valet devait sacrément souffrir mais le Joker s'en moquait. Il continuait ses gestes entre la pénétration de sa belle brune et sa masturbation ferme et de plus en plus rapide. Le Joker sentait qu'elle le chevauchait et alors qu'elle se cambrait, elle sortit un briquet de sa poche. En un rien de temps, le valet prit feu. Son torse enflammé éclaira la pièce à moitié éclairée. Le feu se propagea jusque dans sa gorge et le valet hurlait à la mort encore et encore. Le Joker riait si fort que les hurlements se faisaient à peine entendre. Lexy ne disait mot. Elle gémissait, chevauchant les doigts du clown encore plus rapidement jusqu'à jouir sur ceux-ci. Sentant son fluide ruisselé sur ses doigts puis sa main, le Joker accéléra une énième fois son mouvement avant de se retirer, la main mouillé. Il reboutonna son pantalon mais se retrouva sur le lit illico presto, Lexy sur lui.

- Mission accomplished.

- Indeed.

Ils s'embrassèrent et il sentit son bassin se serrer contre le sien. Il connaissait clairement la suite des événements. Il prolongea le baiser, langoureusement, profondément et il lui enleva son haut. Il plongea dans son cou qu'il dévora, lécha, mordit et suça. Il la désirait. Son membre était dressé et, à travers son pantalon à moitié attaché, se frottait à son sexe humide. Sa main, encore mouillée par la jouissance de son amante, trouva de nouveau le chemin de son sexe avec lequel il se remit une nouvelle fois à jouer, la pénétrant sans ménagement et faisant jouer son pouce sur son clitoris.

- I want you, Jay...

Cela avait le don d'exciter le Joker mais il repensa au fait qu'il devait retourner à la fête. Ce n'était pas raisonnable pour le Roi de s'absenter si longtemps... Oh et puis merde. Il retourna Lexy sur le dos, enleva son pantalon et le sien. Il lui écarta les jambes, fit enleva sa main de son sexe et l'enfonça dans la bouche de la belle pour qu'elle lui suce sa main mouillée. Il saisit son membre qu'il fit glisser entre les lèvres inférieures de son As de Trèfle, sensuelle, sexy, bandante.

- I want you too...

Et dans un gémissement soufflé il saisit son membre qu'il enfon... Un nouveau bruit interrompit les deux amants fous l'un de l'autre, prêts à ne faire plus qu'un. Ce bruit, il l'avait déjà entendu il y a quelques minutes. Quelqu'un frappait à la porte... encore. Le Joker se releva, regarda en direction de la porte. S'il avait la défoncer d'un simple regard, la porte aurait explosé. Forcément, c'était sans compter la présence d'Anger lorsque le Joker se leva et remit son pantalon.

- Forget it, bro. Tonight, you can't fuck her...

Anger disparut au moment où le Joker entendit la voix de celui qui l'interrompait une nouvelle. Enfin, plutôt la voix de celle qui l'interrompait. C'était sa sœur : Gwynplaine...

Code by Sleepy

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [TRF] [HOT] Light me up (ft. Le Joker)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[TRF] [HOT] Light me up (ft. Le Joker)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A boire sans soif ! (Shweppes pêche light)
» Rose clair (Light Pink Colour Supplement)
» Qqs recettes light pour Mali et celles que ça intéresse
» Moelleux au chocolat light
» Croissants light

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BEING BAD :: RPs-
Sauter vers: